216 entreprises fermées en 2021, 1 146 emplois perdus

La direction des statistiques du travail et des études du ministère du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions a rendu public, hier, le rapport annuel des statistiques du travail 2021.

Il ressort du document que 1146 emplois ont été perdus et 216 établissements ont fermé boutique durant cette année écoulée. Les chiffres sont alarmants dans le secteur du travail au Sénégal. Certainement que les effets de la Covid-19 sont passés par là. En effet, le rapport 2021 sur les statistiques du Travail au Sénégal publié, hier, par le ministère du Travail et du Dialogue social révèle que 1 146 emplois ont été perdus et que 216 établissements ont mis la clé sous le paillasson. Un triste record qui prouve que le gouvernement n’a pas encore trouvé solution à la problématique des entreprises en difficultés. La même source précise que les établissements fermés sont plus nombreux dans le secteur du Commerce aussi bien chez les grossistes que les détaillants. Les entreprises qui sont dans l’automobile viennent en deuxième position avec 32 %. Et le troisième secteur le plus touché est celui de la Construction et des Activités de fabrication qui représente 10%. Le document révèle aussi que les Inspections régionales du travail et de la sécurité sociale (Irtss) les plus impactées sont celles de Dakar avec 25,93 % ; Thiès (16,67 %) et Saint-Louis (13,89 %). Le rapport indique aussi que les Irtss qui ont enregistré davantage de pertes d’emplois sont ceux de Thiès (34,29 %) ; Dakar (24,17 %) et Saint-Louis (11,69 %). Pour ce qui est du statut juridique, le rapport informe que les entreprises individuelles sont les plus touchées par les fermetures. Car, 39,62 % de Sociétés à responsabilité limitée (Sarl) ont fermé durant l’année 3021 ainsi que 16,23 % des Sas/Sasu. Au titre de la situation des déclarations d’établissements et de l’emploi, le rapport fait état de 2 027 déclarations reçues par les Inspections du travail et de la sécurité sociale (Itss) en 2021. L’analyse de ces déclarations révèle 83,87 % d’ouvertures d’établissements ; 6 % de fermetures ; 4,91 % de réouvertures ; 3,75 % de cessations d’activité ; 0,49 % de changement d’employeurs ou de raison sociale ; 0,44 % de changement de statut juridique ; 0,25 % de transfert et 0,10 % de changement d’activité. S’agissant de la répartition géographique de ces déclarations d’établissements, le rapport informe une prédominance de l’Itss de Dakar avec 43,46 % du total qui vient en tête, ensuite viennent en deuxième position les périmètres gérés par les Itss de Thiès (13,86 % du total) ; de Diourbel (10,11 %) et de Saint-Louis (7,55 %). Par rapport à leur impact, les établissements ouverts et rouverts ont généré 8 211 emplois, essentiellement à Dakar, soit un taux de 32 %. La région de Thiès arrive en deuxième position avec 17 % qui est suivi par Diourbel 15 %.

Samba BARRY

Exit mobile version