ActualitésPolitique

23 juin 2011 : le jour où les Sénégalais ont cru avoir pris leur destin en main (20 photos)

Le 16 juin 2011, les ministres adoptaient le projet de loi constitutionnelle instituant un ticket devant élire simultanément, au suffrage universel, un président et un vice-président de la République.

En outre, la loi prévoyait de baisser la majorité absolue à une majorité qualifiante de plus de 25% des voix. Informés de ce nouveau tripatouillage de la Constitution, tous les détracteurs de Me WADE s’insurgèrent. Les organisations de la société civile, se joignant aux opposants politiques, appelèrent à la « résistance ». Et rendez-vous fut fixé pour jeudi 23 juin, à la place Soweto, devant l’Assemblée nationale.

Des milliers de Sénégalais convergèrent vers l’Assemblée nationale et contraignirent les députés qui s’apprêtaient à voter le projet de loi, à faire machine arrière. Acculés par une grande mobilisation, les députés durent abandonner le projet.

https://www.youtube.com/watch?v=SDdpQHjNBzA

 

 

 

 

 

 

opposition
Les leaders de l’opposition, le 1er janvier 2012 à la Place d’Obélisque

 

 

 

 

 

 

Une date symbolique, historique que Macky SALL, qui est en est le principal bénéficiaire pour avoir été élu par la suite, a tenté de discréditer en graciant Karim WADE le 23 juin 2015.

«La coïncidence avec le 23 juin est une trahison du mouvement qui a permis la victoire de Macky Sall en 2012. Macky SALL a été élu sur la base de la lutte contre le ticket président-vice président. Et là, il vient libérer celui qui a été au cœur du projet de dévolution monarchique. C’est une trahison au peuple qui a lutté contre cette dévolution monarchique. C’est inadmissible de libérer Karim WADE un 23 juin», avait dénoncé  Madièye MBODJ de Yoonu Askanwi.

 

 

 

 

 

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 357

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *