ActualitésSantéSociété

48 heures de grève : And Gueusseum et les agents des collectivités paralysent la Santé et les municipalités

Le secteur de la santé et celui des collectivités territoriales s’enlisent dans la crise. La coalition And Gueusseum et l’intersyndicale des agents des Collectivités territoriales sont plus que déterminées à poursuivre leur mouvement d’humeur pour obtenir gain de cause. En effet, après un troisième plan d’actions, le Coordonnateur de la coalition de ces syndicats, Mballo Dia Thiam et ses camarades ont décliné un quatrième plan d’actions. Ainsi pour pousser les autorités à réagir par rapport à leurs revendications, les syndicalistes ont décrété depuis, hier, une grève de 96 h sur toute l’étendue du territoire national. «Le Gouvernement est resté jusqu’ici insensible aux douloureuses conséquences des grèves des travailleurs de la santé et de l’Action sociale et ceux des collectivités territoriales avec leur lot de privations de pièces d’état civil avec les rentrées scolaire et universitaire, de légalisation de documents administratifs et même de permis d’inhumer de dépouilles mortelles etc.», martèle Mballo Dia Thiam.

Les syndicalistes estiment que cette radicalisation n’est rien d’autre qu’une «réponse à la logique de pourrissement de leur combat et du mépris des ministères de tutelle respectifs, incapables de trouver des solutions aux préoccupations urgentes et légitimes des syndicats républicains que nous sommes, ayant signé des accords réalistes qu’elles n’arrivent pas à réaliser, sans aucun argument pertinent».

En conséquence de tout ce qui précède, ils ont décidé de corser les jours de grève  et le boycott des programmes. En outre, les syndicalistes affirment qu’ils vont  boycotter les formations, les supervisions et les réunions de coordination et de staff. « On va faire aussi la rétention de l’information sanitaire et sociale et surtout dans un futur proche, la suspension du Programme élargi de vaccination (Pev). Le Directoire invite les camarades à la persévérance et à la vigilance car il est question de s’inscrire dans la durée quelles que soient les manœuvres d’intimidation de ponction de salaire et de menaces de rupture de contrat brandies çà et là par des autorités administratives et/ou sanitaires», lancent les syndicalistes. 

Sur un autre registre, les syndicalistes apportent aussi leur soutien aux  travailleurs du secteur primaire dans leur différend avec le gouvernement du Sénégal.  

Samba BARRY

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 439

1 Comment

  1. esorrusly says:

    Keywords hypogonadism, natural language processing, Reddit, social media, testosterone replacement therapy, Twitter can you drink on doxycycline Globus has a great department filled with chemical free cosmetics

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *