Categories Actualités

Abdoulaye Baldé rappel à Macky ses promesses

Le président du l’Union centriste du Sénégal (UCS) a profité de son passage dans la capital du nord pour se prononcer sur les sujets qui font à la Une dans le pays. Selon lui, les tenants du pouvoir ont fini de monter leurs limites. Ils se lancent dans des débats inutiles. «Depuis plusieurs semaines les populations sont tympanisées sur les différents chiffres de taux de croissance avancés par les autorités.

Elles occupent les médias et véhicules de fantaisiste chiffres de taux de croissance à longueur de la journée. Malgré les démentis des institutions internationales, le pouvoir continue toujours de raconter des contrevérités. Il faut qu’ils cessent de se leurrer. S’il y a de la croissance, en tout cas les sénégalais ne l’ont aucunement senti.

La vie reste toujours chère et difficile pour les chefs de famille. D’ailleurs le panier de la ménagère n’a senti aucune amélioration depuis qu’ils sont en place. Pire dans certaines avenues commerçantes de la capitale, beaucoup de grandes boutiques ont baissé rideaux et il n’y a plus d’affluence dans les marchées», a déclaré le président de l’Union des centristes du Sénégal (UCS).

Le ministre conseiller juridique du président Macky Sall, Ismaïla Madior Fall, pour ne pas le citer, a pris lui aussi pour son grade. «Ce n’est pas possible de créer une issue de sortie à Macky. Les juristes marionnettes ne peuvent pas manipuler et interpréter les textes à leur guise parce que tout est clair. Il avait pris des engagements devant les Sénégalais et il faut qu’il les respecte», a-t-il ajouté. Des propos repris dans le journal Libération.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *