Sexe : trop de sexe, un tue-l'amour ?

on .

Faire l'amour plus souvent ne rend pas plus heureux, au contraire. C'est ce que suggère une étude américaine qui dissocie l'épanouissement du couple de la fréquence des rapports sexuels.

Sexe : trop de sexe, un tue-l'amour ? Trop de sexe peut-il rendre moins heureux ? En tout cas, la solution pour réveiller la flamme dans le couple ne se situe pas forcément sous la couette. Des chercheurs de l'université Carnegie Mellon aux Etats-Unis démontrent dans une étude que des relations charnelles plus fréquentes sont impuissantes à donner un nouveau souffle à la libido dans les couples. Au contraire, faire l'amour plus souvent nuirait à l'épanouissement sexuel des couples et à leur satisfaction dans leur vie en générale. La théorie des Américains est que l'augmentation de la fréquence des rapports sexuels serait vécue comme une contrainte qui tuerait le désir dans l'œuf au lieu de le booster.

Le raisonnement des chercheurs s'appuie sur l'observation de 64 couples mariés et âgés de 35 à 65 ans. Les résultats sont parus dans la revue scientifique Journal of Economic Behavior & Organization.

Pendant trois mois, les couples ont noté le nombre de rapports sexuels et évalué en parallèle leur désir, leur niveau de plaisir et leur satisfaction personnelle. Les couples ont été divisés en deux groupes. Le premier n'a rien changé à son quotidien tandis que le second a dû doubler la fréquence des rapports sexuelles.

La qualité plus que la quantité

Bilan à la fin de l'expérience : le second groupe, qui a été incité à faire plus l'amour, a montré une baisse du désir, du plaisir et du niveau de bonheur ressenti. Les chercheurs pensent que la consigne de faire plus l'amour a été perçue comme une contrainte et un inhibiteur de désir. Les auteurs concluent par un message à destination des couples inquiets de voir leur vie sexuelle ronronner : faites l'amour moins mais mieux. "Quand la libido commence à décroître, le désir sexuel diminue plus vite que le plaisir procuré par le sexe. Ainsi, au lieu de vouloir retrouver sa sexualité des débuts, les couples devraient commencer par créer un environnement qui provoque de l'excitation et rend le sexe amusant", conclut l'étude, citée par Pourquoidocteur.