MARSEILLE Diawara, un «prisonnier choyé» !

on .

Mis en examen dans le cadre d'une affaire d'extorsion de fonds et emprisonné à Marseille depuis jeudi dernier, Souleymane Diawara bénéficie d’un traitement de faveur. En effet, à cause de sa notoriété, le colosse défenseur sénégalais de Nice, est placé à l’isolement. Ceci, avance-t-on, «afin de prévenir tout».

 

Accusé d'extorsion et/ou tentative d'extorsion de fonds, Souleymane Diawara est toujours dans les liens de la détention. Et si on en croit à la presse locale, le colosse défenseur sénégalais pourrait rester en prison au moins jusqu'à après-demain, jeudi. Ceci, suite à la décision de justice rendue publique, hier, lundi, par la chambre d'instruction de la cour d'Appel d'Aix... Un des membres de la famille contacté, hier, au Havre, souffle que Souley pourrait humer l’air de la liberté d’ici là. «Il y a ses avocats qui s’activent bien. Et, on a bon espoir  qu’il sorte, avant jeudi, des liens de la détention».

C’est vrai qu’actuellement, que ce soit à Marseille, à Nice, au Havre (sa ville natale) et un peu partout en France, tout le monde a mal pour Souleymane Diawara, qui est loin d’être ce que l’on pourrait penser de lui. Mais tout le monde peut aussi se rassurer qu’il n’est pas traité comme un vulgaire délinquant à Marseille. Alors pas du tout. A cause de sa notoriété, Nice Matin informe que l’international sénégalais bénéficie d’un «traitement de faveur» à la prison des Beaumettes, à Marseille. «Il a été placé à l’isolement, afin de prévenir tout», a notamment informé Nice Matin.

Une information confirmée par La Provence. Qui développe : «La chambre d'instruction de la cour d'appel d'Aix a rejeté le référé-suspension du placement en détention du défenseur de Nice. Une nouvelle audience aura lieu jeudi, durant laquelle son avocat fera appel de cette détention. En attendant, l'international sénégalais de 36 ans restera à l'isolement à la prison des Baumettes, comme l'a précisé Nice-Matin».

Pour rappel, l'ancien Marseillais (ainsi que quatre autres suspects) a été mis en examen et placé en détention provisoire pour extorsion de fonds et tentative d'extorsion de fonds, après avoir tenté de se faire justice lui-même, en envoyant des hommes de main pour régler une affaire d'escroquerie.

D'ici jeudi, une confrontation pourrait avoir lieu entre Diawara et l'homme qu'il accuse de l'avoir escroqué de 60 000 euros. Ceci, dans le cadre d'une vente de voitures de luxe, il y a deux ans et demi.Ce dernier a porté plainte, après avoir reçu la visite à son domicile du frère du joueur, Adama, accompagné de trois gros bras qui lui ont, selon lui, mis la pression avant de s'emparer de sa voiture en guise de gage...

Mamanding Nicolas SONKO