Categories ActualitésJusticePolitique

AFFAIRE DES 94 MILLIARDS : Synergie républicaine regrette les lenteurs du dossier

Mohamed Moustapha Diagne ne veut toujours pas lâcher l’affaire des 94 milliards révélée par Ousmane Sonko et impliquant l’ancien directeur des domaines. Après avoir réclamé et obtenu la saisine de l’Assemblée nationale, le leader de Synergie républicaine revient à la charge pour regretter les lenteurs dans ce dossier qui est entre les mains de la Justice.

Synergie républicaine (Sr), ce parti qui a été le premier a exigé que l’affaire des 94 milliards soit portée devant l’Assemblée nationale  constate aujourd’hui pour le regretter les lenteurs observées dans le traitement du dossier dit des 94 milliards. En effet, explique Mohamed Moustapha Diagne, «les différentes parties ont porté plainte et se disent prêtes à répondre à la justice afin que les Sénégalais soient édifiés et que la vérité jaillisse sur la vraie personnalité de Ousmane Sonko». Synergie républicaine rappelle que Ousmane Sonko accusateur a affirmé publiquement détenir par devers lui, les numéros de comptes bancaires par lesquels l’argent du contribuable sénégalais a frauduleusement transité de même que l’information sur l’ensemble des personnes impliquées dans ce supposé détournement de deniers publics. «Cette déclaration à la fois précise et grave lui a valu la sympathie et le soutien de milliers de Sénégalais qui ont porté leur choix sur sa candidature lors de la présidentielle de 2019. Ces Sénégalais, ont besoin de savoir s’ils ont été fourvoyés ou non par Sonko dont les accusations ont été publiquement rejetées et réfutées par Monsieur Mamour Diallo dont l’honorabilité est entachée jusqu’à preuve du contraire», ajoute le leader de Synergie républicaine dans un communiqué de presse.

En conséquence ce parti membre de la mouvance présidentielle demande au procureur de la République «de bien vouloir nous éclairer sur l’état d’avancement du dossier et de rassurer les Sénégalais sur les mesures prises pour la tenue d’un procès dans les meilleurs délais». En aucun cas, affirme Mohamed Moustapha Diagne, «ce dossier ne saurait être classé dans les registres pertes et profits politiques ou déclaration de campagne». Notre peuple, poursuit Synergie républicaine, «est bien conscient qu’avec 94 milliards, il est possible de construire des écoles, des hôpitaux ou de subventionner la Senelec. Alors n’attendons pas que les Sénégalais descendent dans la rue pour réclamer la tenue du procès. Notre justice est interpellée !» Mohamed Moustapha Diagne avait réclamer et obtenu la saisine de l’Assemblée nationale à travers la mise sur pied d’une commission d’enquête.

Georges Nesta DIOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *