Categories Contributions

Affaire Lamine DIACK : Un vrai cas d’acharnement (Par Guimba  KONATE )

CONTRIBUTION

Enfin, le procès tant attendu de Lamine DIACK ancien Président de l’I.A.A.F (fédération Internationale de l’Athlétisme Amateur) a débuté à Paris. Cinq ans que la meute lui court derrière pour l’accuser, le salir , l’embastiller sur des supposées indélicatesses qu’il aurait commises durant son magistère à la tête de l’I.A.A.F.

Sans vouloir en aucune façon absoudre notre compatriote des accusations portées contre lui et dont il aura à répondre durant ce procès parti pour être déjà assez bancal . Et pour cause ! Comment peut -on refuser de renvoyer un procès sur demande dûment motivée des avocats de la défense avec un argument en béton armé : impossibilité de se déplacer pour cause de fermeture des aéroports suite au COVID19. INOUÏ. Un procès qui a attendu cinq ans pour se tenir serait dans l’impossibilité d’attendre encore un à deux mois au maximum pour débuter au risque de piétiner les Droits inaliénables de la Défense.

NON cela ne passe pas. Il y’a manifestement dans cette affaire, de l’ACHARNEMENT qui ne dit pas son nom. Et pour cause !! Comment peut-on refuser à un prévenu de se faire assister par ses avocats ? Si ce n’est par une volonté manifeste de rendre une justice orientée uniquement sur les charges ? C’est pourquoi, Nous au Sénégal, on s’étrangle d’indignation devant cette posture de la juge en charge de cette affaire. Serait-elle en mission commandée ? Nous osons croire que NON et que sa conscience saura rester IMPARTIALE pour juger les Faits rien que les FAITS sans aucune autre considération que de dire le DROIT rien que le DROIT.

Mais cela restera à vérifier. Car cette affaire là qu’on veut coûte que coûte juger malgré les écueils de taille qui s’y greffent avec l’absence des avocats des prévenus est assez symptomatique des pratiques de la justice des BLANCS contre les NOIRS. Nous n’avons pas peur de le dire haut et fort. Dans le contexte actuel des manifestations monstres contre le racisme à travers le monde en écho au lâche assassinat de Georges FLOYD et la résurgence de l’affaire Adama  TRAORE,  la prudence la plus élémentaire aurait dicté de laisser s’estomper la vague d’indignation sur les pratiques décriées de la police et de la Justice vis-à-vis des NOIRS , pour aller sereinement à un jugement en eaux calmes. Au lieu de cela, on s’empresse, on se précipite, on accélère pour tenir vaille que vaille ce procès de l’IAAF.

Qu’est ce à dire ? Veut-on vraiment la manifestation de la vérité sur les allégations portées contre Diack et fils ou veut-on sanctionner simplement voire noircir le bilan élogieux de DIACK à la tête de l’IAAF qui fait pâlir de jalousie nombre de pontes blancs de l’athlétisme? Pour avoir vécu des cas similaires, nous penchons pour la deuxième hypothèse . En effet, dans le clivage social entre les noirs et le Blancs, -il ne faut pas avoir peur de le dire- car c’est une réalité qui crève les yeux , le NOIR ne peut pas et ne doit pas accéder à des très hautes stations de la gouvernance mondiale. Et quand bien même ils auront réussi malgré le plafond verre pour ne pas dire le plafond de béton armé qui leur est opposé en toute perfidie par les Autres, tous les autres, à accéder à ces stations et surtout à y accumuler quelques succès probants,  ils dérangent, démangent et enragent les racistes encagoulés . Qui se lèvent pour salir, accuser sans preuve et dénigrer le travail effectué afin d’en réduire la portée .

Nous ne sommes pas dupes ni bêtes. On a vécu çà avec Ahmadou Makhtar MBOW à l’UNESCO quand il a initié le NOMIC (Nouvel Ordre Mondial de l’Information et de la Communication ) qui a jeté les bases de la société de l’information inclusive partagée et égalitaire actuelle. Que n’a t-il pas entendu , vu et vécu comme calomnies, opprobres  jusqu’au retrait des USA de l’Organisation pour l’amener à la démission. Feu Jacques DIOUF aussi a vécu le même procédé abject de dénigrement et de calomnies de la part des puissants Blancs quand il a mis en place le FIDA (Fonds International pour le Développement de l’Agriculture) pour soutenir le développement de l’agriculture des pays pauvres. Maintenant c’est au tour de Lamine DIACK de payer sa longévité de dix neuf ans à la tête de l’IAAF qu’il a amené à des niveaux extraordinaires de visibilité, d’attractivité, de développement et de démocratisation de l’athlétisme à travers le monde. Voilà la triste vérité.

Tout le reste n’est que poudre aux yeux pour masquer des desseins inavoués mais que Nous, africains savons déchiffrer. Il ne s’agit pas pour nous de faire un plaidoyer pro-domo pour notre compatriote mais de crier notre indignation devant le traitement inélégant et inégalitaire qui lui est infligé lui, un vieillard de 87 ans sonnés. Alors que nous avons vu ici Feu Joao Havelange s’en sortir dans ses démêlés avec la justice sur des indélicatesses avérées à la tête de la Fifa sans passer par autant d’humiliations. Plus proches de Nous, Blatter et PLATINI épinglés pour des prévarications prouvées dans les affaires de la FIFA ,n’ont jamais été ni incarcérés, ni interpellés , ni même consignés dans leur pays .

Ils vaquent tranquillement à leurs affaires et  ils s’en sont sortis avec une mansuétude suspecte qu’on ne voudrait pas accorder à  Lamine Diack. Personne ne m’enlèvera de la tête que la couleur de la peau des incriminés n’y est pas pour quelque chose. Ne nous voilons pas la face, la justice des Blancs protège les blancs et pourchasse et condamne les NOIRS. Combien de crimes sont  restés impunis à travers le monde parce que les auteurs sont des Blancs et les victimes des Noirs.

Regardez le cas Adama TRAORE . Parce que ses parents exigent Justice, ils sont trainés dans la boue et affublés de tous les noms d’oiseaux par des français racistes qui s’étranglent de rage de voir des « Nègres » exiger la condamnation vraie des gendarmes blancs tueurs.

Visitez la VAR, vous serez sidérés par le degré de haine des français à l’égard des Noirs qui demandent seulement à être traités DIGNEMENT. De véritables danses de scalps. TERRIBLE.

En tout état de cause, cette affaire DIACK par son déroulement, sa tournure et son verdict sera un révélateur vrai de la nature des Blancs qui -pour ma part- cherchent à faire payer à notre compatriote ses énormes succès à l’IAAF qu’ils ont du mal à seulement poursuivre.

Telle est ma conviction profonde.  

Mais quoiqu’ils fassent, DIEU EST JUSTE ET INFAILLIBLE et IL TRANCHERA TOUJOURS.

En attendant le verdict des hommes blancs dans cette affaire, nos prières accompagnent Doyen DIACK et compagnie pour lui dire que Nous sommes FIERS de lui et que TOUS, Nous sommes Lamine DIACK.

Pour l’heure , continuons à mettre nos masques, à respecter les distances sécuritaires, à nous laver les mains régulièrement et …apprenons à vivre avec le virus qui va venir s’ajouter au Paludisme, à la grippe et autres pathologies que nous gérons depuis fort longtemps en Afrique.

 

 

 

 

 

Guimba  KONATE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *