Categories Actualités

AFFAIRE NECOTRANS : Macky lâche Cheikh Kanté

«L’audition de Cheikh Kanté se fera car le Gouvernement a donné son accord. Une lettre a été envoyée à la tutelle par le biais du président de l’Assemblée nationale. Il reste à la commission habilitée d’en fixer le jour et l’heure car le directeur du Port a lui aussi consenti à venir s’expliquer».

C’est ce qu’a révélé Moustapha Diakhaté, samedi dernier, lors d’un atelier organisé par la Maison de la presse sur le thème : «Regards croisés sur le projet de réforme constitutionnelle». Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar a été interpellé au sujet de l’affaire Necotrans pour laquelle le directeur général du Port autonome de Dakar (Pad), Cheikh Kanté, n’avait pas donné suite à la première invite des députés pour s’expliquer sur cette affaire qui a défrayé la chronique.

Moustapha Diakhaté d’évoquer l’«irrecevabilité» de ladite demande pour vice de forme. «Un député ne peut pas agir individuellement. C’est une commission qui a compétence à auditionner un ministre ou un directeur général, mais pas un député pris isolément. Cela révélait plus du populisme. L’Assemblée est une institution organisée», a précisé le député. Mais le député Moustapha Diakhaté a donné l’assurance qu’il sera bel et bien entendu par l’Assemblée nationale, via la commission habilitée qui a déjà reçu l’autorisation indispensable du Président Macky Sall, à cet effet. Ce qui met à nu la tentative du «Collectif des 33 députés» d’empêcher l’audition. Ironie du sort, au moment où le débat faisait rage sur l’audition de Cheikh Kanté et le scandale Necotrans, ce dernier était présent dans une autre salle de l’hôtel King Fahd Palace, vêtu d’un costume bleu, dans une rencontre sur l’économie présidée par le Président Macky Sall.

 

WALF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *