Affaire SONKO : PASTEF / UGB annonce «l’échec du complot» et interpelle les guides religieux  

 A Saint-Louis, les étudiants de l’Ugb, favorables au leader de Pastef crient au scandale et annoncent l’échec du plan ourdi par le Président Macky Sall pour nuire à Ousmane Sonko.

 

A en croire ces pro-Sonko, le chef de l’Etat a tout mis en œuvre, fomenté ces accusations de viol, avec certains de ses collaborateurs, en vue de noircir le tableau de leur mentor. Aujourd’hui, encore, accusent-ils, le processus de mise à mort du patron de Pastef est toujours à l’ordre du jour. Leur intime conviction est que ces stratagèmes et autres stratégies sont voués à l’échec. Visiblement très remontés contre l’actuel occupant du Palais de la République, les étudiants de Pastef, à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, disent, ainsi, haro sur cette situation. Le plan de réduire l’opposition sénégalaise à sa plus simple expression, en marche, depuis des années, avec notamment la liquidation politique de Karim Wade et Khalifa Sall, va connaître un coup d’arrêt avec Ousmane Sonko. Nos interlocuteurs qui estiment que la coupe est pleine, de marteler que «trop c’est trop». En conférence de presse, mercredi matin, dans l’antre du temple du savoir, ils interpellent les guides religieux tout en réitérant leur farouche volonté de faire face à cette forfaiture. Le constat fait par ces jeunes intellectuels sénégalais est que les leaders d’opinion sont restés aphones, pour l’instant, sur cette rocambolesque affaire qui tient en haleine toute la République du Sénégal. Aux quatre coins du pays et hors de nos frontières, cette histoire de viol est, en effet, traitée et revisitée sous toutes les coutures. Dans leur argumentaire, les étudiants patriotes de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis interpellent les guides religieux, qui ont l’obligation, de «l’ouvrir» dans l’optique de contribuer à la pacification du climat social. A l’occasion de leur face-à-face avec la presse, les patriotes de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ont rappelé que les priorités sont ailleurs. Et que les actuels dirigeants du pays gagneraient à faire un focus sur les difficultés auxquelles le peuple sénégalais reste confronté. Au surplus, les jeunes étudiants, pro-Sonko n’ont pas manqué d’insister sur le fait qu’il urge, pour le Président Macky Sall et ses ouailles d’utiliser leurs énergies à trouver des solutions à ces problèmes.

 

 

 

 

 

 

Gabriel BARBIER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*