ActualitésInternational

Afghanistan : au moins 100 morts après de « fortes précipitations »

 De « fortes précipitations » ont entraîné ce mardi d’importantes inondations dans la capitale province de Parwan, non loin de Kaboul. Des centaines d’habitations ont subi la colère des éléments et le dernier bilan humain provisoire fait état d’au moins 100 morts.

Un drame frappe l’Afghanistan. Des maisons rasées. Une ville dévastée. Plusieurs dizaines de morts. Une inondation massive au nord de Kaboul, a presque tout emporté sur son passage. Les amas de boue et de pierres suffisent à imaginer l’ampleur de la catastrophe. « Vers 02H00 (21H30 GMT mardi), des crues éclair déclenchées par de fortes précipitations ont frappé Charikar », a expliqué à la porte-parole du gouvernement de la province de Parwan, Whaida Shahkar.

 

Parmi les débris de près de 500 maisons, bulldozers et tractopelles s’activent pour retrouver des survivants… et des cadavres. Malheureusement, leur nombre ne cesse d’augmenter. Les derniers chiffres officiels évoquent une centaine de victimes.

 

 « D’après nos derniers chiffres, 100 personnes sont mortes, une centaine ont été blessées dans les inondations de Charikar », a ainsi déclaré le ministère de la Gestion des désastres dans un communiqué. Il rajoute que des personnes sont « toujours coincées sous les débris ». 

Plusieurs habitants crient leur deuil. Mohammad Qasim, un agriculteur de 45 ans, a perdu onze membres de sa famille (« un homme, sept enfants et trois femmes »). La gorge serrée il raconte : « Cette nuit, quand je les ai appelés, leurs téléphones étaient éteints. J’ai appelé leurs voisins, qui m’ont dit que leur maison avait été détruite ». Un autre habitant, Abdul Majid, demande « plus de sauveteurs » pour secourir deux familles de son quartier qui se trouvent « encore sous des débris ». 

 

Le chef de l’Etat Ashraf Ghani a d’ores et déjà ordonné l’envoi d’une aide d’urgence à Charika. Dix-sept cadavres et environ 40 blessés (beaucoup de femmes et enfants) ont été amenés à l’hôpital provincial de Parwan.

Les catastrophes dues aux intempéries sont relativement fréquentes dans le pays, en particulier dans les zones rurales pauvres aux maisons souvent fragiles. Plusieurs semaines plus tôt, au moins 15 enfants et une femme ont trouvé la mort lors d’une crue éclair survenue dans un village de la province de Nangarhare (est de l’Afghanistan).

 

 

 

 

 

 

 

LCI

What's your reaction?

Related Posts

1 of 1 772

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *