Alioune TINE : « Y en a marre n’a qu’à savoir que le régime ne lui fera pas de cadeaux »

Aliou Tine prévient sur les menaces qui pèsent sur la sous-région

La détention de Kilifeu et de Simon fait réagir l’ancien directeur de Amnesty International/Afrique de l’Ouest et du Centre.  Alioune TINE qui ne semble guère surpris par le processus, estime que le mouvement « Y’en a marre » doit faire attention à ses arrières. A l’en croire, le pouvoir en place ne va laisser aucun activiste marcher sur ces plates-bandes.

« La plupart des organisations de la société civile qui manifestent une certaine radicalité dans la dissidence sont toujours ciblées, pour les affaiblir ou les liquider. Ce n’est pas seulement en Afrique, c’est partout, même dans les pays libéraux. Y en a marre est une organisation leader en Afrique. C’est une épreuve dans son parcours qui doit servir de leçon pour l’avenir. On a connu beaucoup de problèmes entre l’Etat et la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme RADDHO. On les a surmontés en nous serrant les coudes. Ça nous a aguerris », déclare Alioune TINE. Qui ajoute : « Y’en a marre n’a qu’à savoir que le régime ne lui fera pas de cadeaux ».

Ainsi pour le président d’Afrika Jom Center, c’est aux organisations de la société civile de prendre conscience de cet état de fait et de l’intégrer dans leur stratégie.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*