Categories Actualités

APRES LE CANADA ET LES ETATS-UNIS : Le Japon décroche sa part du gâteau

Le Sénégal vient encore de nouer des relations de partenariat avec une vingtaine d’entreprises japonaises. C’était hier, lors du Comité économique pour la promotion des investissements des entreprises japonaises. 

En plus de coopérer avec la France, les Turcs, les Chinois, le Sénégal qui a paraphé tout dernièrement des protocoles d’accords avec des entreprises américaines conduites par leur ministre des Affaires étrangères Mike Pompeo vient encore de nouer des relations de partenariat avec une vingtaine d’entreprises Japonaises. C’était hier lors du Comité économique pour la promotion des investissements des entreprises japonaises. Une rencontre coprésidée par le vice-ministre parlementaire chargé des Affaires étrangères du Japon, Nakatani Shinichi, et le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott. Interrogé sur cette attractivité dont le Sénégal fait montre avec des signatures de partenariat ça et là, le ministre Hott a insisté sur les réformes dans l’environnement des affaires, la justice commerciale, les réformes foncières… «Nous avons beaucoup fait en ternes de réformes et nous allons continuer ces réformes. Notre Doing business s’est amélioré. En une année, on a gagné 18 places. Ce qui n’a jamais été fait dans ce pays. Le Sénégal attire parce qu’il réforme. Le Sénégal est vu comme les meilleurs réformateurs de l’Afrique. Cela va continuer et cela sera renforcer. Dans un horizon de temps trop court, le Sénégal pourra gagner un certain nombre de places pour être dans le top 100 l’année prochaine et même dans le top 2 ou 3 en Afrique. C’est à notre portée durant les 5 prochaines années. Cela va continuer avec l’appui de tous les ministres et départements sectoriels».

Dans le cadre de la justice commerciale, explique-t-il, «nous avons fait des efforts extraordinaires et des résultats importants ont été obtenus en 2019 : plus d’une centaine de milliards de dossiers diligentés grâce à cette réforme de la justice commerciale qui va continuer. Le ministre de la Justice avance très rapidement, les budgets sont en place pour que toutes réformes soient faites dans les meilleurs délais». Pour lui, «la réforme avec le foncier aussi fera que le Sénégal sera attractif, non seulement pour que les investisseurs investissent sur le marché sénégalais mais attractif pour les Japonais tous veulent s’installer au Sénégal pour servir le marché africain mais le marché en dehors de l’Afrique». Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il ajoute : «On va ainsi augmenter l’activité économique et avec cela on va créer des emplois. Il faut qu’on exporte massivement et avec cela les réformes sont nécessaires».

L’ambassadeur du Japon établi à Dakar de laisser entendre, pour sa part, que «les entreprises japonaises s’intéressent de plus en plus à ce pays ami connu pour sa stabilité politique et sa croissance économique en constante progression». «J’espère que ce Comité permettra d’élargir les activités des entreprises japonaises déjà installées et de favoriser l’installation d’autres entreprises japonaises au Sénégal», philosophe l’ambassadeur Arai Tatsuo. Quant au vice-ministre parlementaire chargé des Affaires étrangères du Japon, il dira que «les investissements privés japonais au Sénégal évoluent, plus il y aura des créations d’emplois et plus de transferts de technologies au Sénégal». 

Magib GAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *