Categories ActualitésPolitique

Arrestation de Moustapha BA à Kébémer : La LD dénonce une tentative d’intimidation

Les responsables de la Ligue démocratique (LD) sont dans tous leurs états suite à l’arrestation à Kébémer de Moustapha BA, membre du bureau politique de la LD. Cette interpellation du Secrétaire général de la LD au niveau local intervient après un litige foncier opposant les populations de ladite localité à la société SENEGINDIA. Dans  un communiqué rendu public, Mamadou NDOYE et ses camardes soutiennent que c’est jeudi 22 décembre 2016 que le Secrétariat permanent de la LD a été informé de l’arrestation de Moustapha BA. Celle-ci est intervenue suite à la contestation par les populations de la commune de Diokoul Diawrigne de la délibération du Conseil municipal du 23 juin 2016 approuvée par le représentant de l’Etat, en l’occurrence le sous-préfet de Ndande, le 7 août 2016, affectant une superficie de 1000 hectares à la société SENEGINDIA. «Déterminées à s’opposer à tout bradage de leurs terres, les populations des villages de Diokoul, Gad-Kébé, Mérina Diegue et Mbadar Mboya, ont mis en place un collectif de défense de leur patrimoine foncier. Devant la volonté inébranlable des populations de refuser toute spoliation de leurs terres, le litige foncier les opposant à la société SENEGINDIA a été porté  devant les juridictions compétentes. Dans l’attente d’une décision de justice, les populations de la Commune de Diokoul Diawrigne ont été surprises de constater que la société SENEGINDIA a mis en place un matériel de construction, le mercredi 21 décembre 2016, en vue de débuter les travaux de mise en valeur du site objet de litige», relate la porte-parole de la LD. Face à cette situation, informe-t-il, le Secrétariat permanent de la LD «condamne fermement cette tentative d’intimidation », et attire l’attention des autorités et l’opinion publique sur les conséquences économiques et sociales «désastreuses  de ce bradage du patrimoine foncier de la commune de Diokoul Diawrigne. Tout en demandant au gouvernement une intervention d’urgence pour éviter toute dépossession des terres des paysans de ladite commune».

 

WALFnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *