Categories ActualitésPolitique

Assemblée nationale : SONKO taille ses collègues députés  » sans considération pour le peuple »

Le leader de PASTEF revient à la charge.

Après la séance plénière portant notamment sur le projet de modification de la loi sur les Bureaux d’information sur le Crédit (BIC), le député à étalé son mécontentement sur sa page Facebook. Selon lui, «certains députés de la majorité ont encore montré le peu de considération qu’ils ont pour le peuple et pour leur fonction ».
Qu’est ce qu’il leur reproche ? A en croire Ousmane SONKO, « une députée de BBY a été désignée pour proposer un vote sans débat ».
« Elle et ceux qui l’ont mandatée ignorent certainement les impacts inimaginables d’une telle loi sur les citoyens sénégalais clients des Banques et Institutions financières en termes de renchérissement du coût des crédits et de la protection des données personnelles. Sa proposition a été adoptée par la majorité mécanique, nonobstant les réserves des députés de l’opposition et quelques uns de la majorité. Ils ont ainsi empêché un débat des élus que nous sommes sur la Surprotection du secteur financier, au détriment du pauvre client, avec des taux d’intérêt usuriers, des agios et des frais de dossier trop élevés, des primes d’assurance non remboursés, l’impossibilité de se rétracter…. », explique SOKO.
Poursuivant ses observations, il trouve pourtant que « ces mêmes députés venaient de passer beaucoup de temps, lors de l’examen du projet de loi portant modifications du Code général des impôts, à interpeller le Ministre des Finances à propos des lenteurs dans la livraison de leurs Véhicules 4×4. Ils seraient trop las, disent-ils, d’emprunter des cars rapides et autres Ndiaga NDIAYE», s’insurge l’ancien inspecteur des Impôts et des Domaines.

 

 

WALFNet

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *