Categories ChroniquesMame Birame WATHIE

Aux cardiaques, défense de lire l’extraordinaire patrimoine de Macky SALL

CHRONIQUE DE WATHIE

Pourquoi Macky SALL ne fait-il pas profiter au Sénégal le génie qui lui a permis d’être riche comme Crésus en un rien de temps ? Lui qui, avant d’être élu président de la République, a réussi, en 94 mois d’exercice au sein de gouvernements, à amasser une colossale fortune estimée à près de huit milliards ne devrait-il pas, une fois élu, livrer au pays le secret de sa success-story? Seulement, le récit de la découverte de la caverne d’Ali Baba, Macky refuse de l’exposer. Et le trésor qu’il y a trouvé, seule une partie est dévoilée.

 

Le président SALL a cru bien faire en rappelant publiquement à l’ordre ses ministres qui rechignent à déclarer leur patrimoine. Seulement, comme à l’accoutumée, il s’est encore fourvoyé pour avoir davantage attiré l’attention sur son cas personnel. Comment demander à quelqu’un de se laver si soi-même on refuse de toucher à l’eau ? Les ministres récalcitrants ont toutes les raisons du monde de garder bien au secret leur fortune dont la partie visible ornée de gazelles commence à étouffer ces nombreux Sénégalais qui ne mangent de la bonne viande que le jour de la Tabaski. En matière de déclaration de patrimoine, le leader de l’APR ne peut montrer l’exemple. C’est ce qui explique sa bonhomie face à ses partisans qui piétinent impunément la loi depuis des mois. La dernière fois qu’il a dévoilé son patrimoine les Sénégalais ont failli s’étrangler. Nous le rappelons afin que nul n’en ignore.

I- Immobilier

1- Immobilier direct

A- Une villa en nature de terrain bâti, sis à Dakar, lieudit Patte d’Oie 2, lot n°S032, d’une contenance superficielle de deux cent cinq mètres carrés (205m²) à distraire par voie de morcellement du titre foncier numéro dix mille cent soixante-quatorze des Communes de Dakar et Gorée (TF n°10.174/DG), acquis le 5 octobre 2001 au prix de douze millions (12 000 000) de francs CFA, dont huit millions en crédit par la BHS sur 15 ans. La villa est actuellement évaluée à la somme de deux cent cinquante millions (250 000 000) de francs CFA, en considération du prix moyen des transactions dans la zone.

B- Une villa consistant en des peines et soins édifiés sur un terrain sis à Niague, lotis-sement Jardins du Lac, formant le lot numéro 10 d’une superficie de deux cent qua-rante (240) mètres carrés, acquis le 21 décembre 2004 au prix de douze millions (12 000 000) de francs CFA. Ladite villa n’a pas enregistré de plus-value en raison de sa vétusté et est évaluée à la somme de douze millions (12 000 000) de francs CFA.

C- Un terrain nu, sis à Dakar, lieudit Almadies, d’une superficie de deux mille soixante-neuf (2069) mètres carrés et faisant l’objet du titre foncier numéro sept mille cent quatre-vingt-deux de la commune de Grand Dakar (Titre foncier numéro/7182/GRD). Ledit terrain est actuellement évalué à la somme de deux cent millions (200.000.000) de francs CFA, en considération du prix moyen des transactions dans la zone.

D- Un appartement (Town Home) sis à Houston, au Texas (USA), d’une superficie de trois cent (300) mètres carrés. Ledit appartement est estimé à la somme de deux cent vingt mille dollars (220 000$), dont la contre-valeur en francs CFA à la date de ce jour est d’environ de cent neuf millions cinq cent vingt mille trois cent douze (109 520 312) francs CFA. Cet appartement fait l’objet d’un remboursement bancaire en cours jusqu’en 2017.

E- Une villa de deux mille mètres carrés à Saly Portudal, face hôtel Teranga. Ladite villa est construite en rez-de-chaussée plus un (R+1). Elle a une valeur estimée de deux cent cinquante (250 000 000) millions.

F- Une villa de deux chambres plus salon à plein Sud-Saly, acquise à trente-cinq millions (35 000 000) de francs CFA, en 2002, d’une valeur actuelle de cinquante millions (50 000 000) millions de francs CFA.

G- Un terrain nu sis à Fatick (lotissement Fatick 2) de mille deux cent (1200) mètres carrés par attribution d’une valeur actuelle de six (6) millions.

H- Un terrain de neuf (9) hectares en bail accordé en 2004 à Sébikhotane Filfili pour usage d’exploitation agricole.

2- Immobilier Indirect

A- Une villa à fenêtre Mermoz, Dakar d’une superficie de six cent quatre-vingt-dix-neuf (699) mètres carrés, formant le lot numéro FM/87, morcellement du titre foncier numéro cinq cent soixante-neuf du livre foncier de Grand Dakar (TF. N° 569/GRD ex TF N° 22259/DG), acquis le 07 octobre 2006, au prix de cent trente millions (130 000 000) de francs CFA, en considération du prix moyen des transactions dans la zone.

Cette villa appartient à la SCI « Bilbassy », Société Civile Immobilière Familiale, ayant son siège social à Dakar (Sénégal), Fenêtre Mermoz, au capital social de : un million (1 000 000) de francs CFA, divisé en cent (100) parts sociales de dix mille (10 000) francs CFA, dans laquelle je détiens les 60% et les 40% restant au profit de mon épouse.

II- Titres sociaux :

A- Soixante pour cent (60%) des parts sociales de la SCI « Bilbassy », Société Civile Im-mobilière Familiale, ayant son siège social à Dakar (Sénégal), Fenêtre Mermoz au capital social de : un million (1 000 000) de francs CFA, divisé en (100) parts sociales de dix mille (10 000) francs CFA.

B- Soixante-dix pour cent (70%) des parts sociales de la société « M3 Consult Sarl », so-ciété à responsabilité limitée (SARL) au capital de : un million (1 000 000) de francs CFA, ayant son siège social à Dakar (Sénégal), Sacré cœur 3 villa n°10447 et immatriculée au Registre de Commerce et du Crédit mobilier de la Ville de Dakar sous le numéro SN DKR2008B18620.

Néanmoins ladite société a fait l’objet d’une suspension d’activité et mise en sommeil aux termes d’un procès-verbal des délibérations de l’Assemblée générale extraordinaire en date à Dakar du 11 avril 2012, et publiée conformément à la loi.

III- Parc automobile

Un parc de trente-cinq (35) véhicules divers, qui servent essentiellement aux activités de mon parti (Ndlr : Alliance pour la République – APR).

Nota Bene : « Mon épouse, Madame Marème Faye SALL, est propriétaire de deux villas R+1 : une à Sacré cœur 3 servant de siège à l’Alliance pour la République (APR), d’une valeur estimée à quatre-vingts (80) millions, et l’autre à Comico III, d’une valeur estimée à quatre-vingt-dix (90) millions ».

 


Un immense patrimoine, acquis pour l’essentiel entre 2001 et 2004, et largement sous-estimé à environ 1,3 milliard de F CFA (les biens immobiliers déclarés représentent entre le 8 et le 10eme de leur valeur réelle).  Et comme beaucoup l’avaient constaté pour le déplorer, cette liste ne  prend pas en compte le contenu des comptes bancaires de Macky SALL.  A ce sujet, le juriste Seybani SOUGOU note : « En 2012, la déclaration de patrimoine de Macky SALL publiée au JO n° 6660 du mardi 24 avril 2012, était incomplète, inexacte et insincère (Macky SALL n’est soit disant, titulaire d’aucun compte bancaire, ce qui induit, qu’il n’a pu payer ses impôts dans les formes prévues par la réglementation en vigueur) ».

En déclarant un tel patrimoine, le leader de l’APR a montré qu’il est incapable de s’ériger en justicier. Rien sur son parcours ne laisse transparaitre le jour où il a gagné au loto. Promu en décembre 2000 directeur général de la société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), six mois plus tard, Macky SALL est nommé dans le gouvernement dirigé par Mame Madior Boye en remplacement d’Abdoulaye BATHILY qui devint vice-président de l’Assemblée nationale. Le 6 novembre 2002, après le naufrage du bateau le Joola et le limogeage de Mame Madior BOYE de la primature, Macky SALL devint ministre d’Etat, ministre de l’Energie, des Mines et de l’Hydraulique. Avec le remaniement ministériel du 22 août 2003, il est nommé à la tête du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales et porte-parole du gouvernement. Idrissa Seck écarté, en avril 2004, Macky SALL devint Premier ministre. Un poste qu’il va garder jusqu’au 19 juin 2007, avant d’être élu le lendemain président de  l’Assemblée nationale. Le 9 novembre 2008, il quitte ce poste et s’engage dans l’opposition. Au total, 94 mois qu’il a passés dans différents gouvernements et à la tête l’Assemblée nationale. En galère de novembre 2008 à avril 2012, et après avoir financé sa campagne présidentielle victorieuse, comment Macky SALL a pu se retrouver avec une telle fortune, au point d’acquérir de l’immobilier aux USA.

Si c’est Macky SALL qui devrait montrer l’exemple à ses ministres, ce serait : amassez, amassez, amassez. En tant que ministre, il n’a fait qu’amasser. Maintenant qu’il est président de la République, et après qu’Aliou SALL, son homme de paille, a fait son plongeon à milliards dans le pétrole sénégalais, vaut mieux ne rien lui demander. La connaissance du vrai patrimoine de Macky SALL ferait sans doute plus de victimes que Corona.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mame Birame WATHIE

5 thoughts on “Aux cardiaques, défense de lire l’extraordinaire patrimoine de Macky SALL”

    1. Bien vu François !! Tout est dedans et prestidigitation, multiplicateur de billets, magicien de l’irréel, l’arnaque de haut vol quoi !! Où nous mène ce type? Où bien je dirai, où les Sénégalais se laissent ils mener par ce Macky ?? Parce que là, j’ai vraiment l’impression que ce peuple se laisse mener comme des moutons de Panurge…. Réveillons nous!!!!! Et VITE !!

    1. Ablaye Wade est décidément le plus grand gangster suçait connu le Sénégal..
      Son fils spirituel Macky a bien appris les leçons du…père Wade…
      Pauvre Sénégal, pauvre de nous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *