Categories ActualitésPolitique

Awa GUEYE KEBE, Abdourahmane DIOUF, Omar GUEYE, Pape DIOUF, Nafissatou DIOP, Youssou DIAGNE… : La longue liste des déserteurs de Rewmi

Enième défection dans les rangs de Rewmi d’Idrissa Seck. Abdourahmane Diouf a rendu le tablier avant-hier sans préciser les véritables raisons de son départ. Avant lui, d’autres départs ont été enregistrés dans cette formation politique créée par l’ancien maire de Thiès, après sa disgrâce avec le Pape du Sopi, Abdoulaye Wade.

Et ce ne sont pas des subalternes qui ont déserté, mais de véritables lieutenants. C’est le fidèle parmi les fidèles qui est le premier à quitter Rewmi. En 2013 le porte-parole du parti, en l’occurrence Oumar Guèye, qui était dans le premier gouvernement de Macky Sall grâce au quota Rewmi, n’a pas voulu quitter son poste de ministre de l’Hydraulique après le départ d’Idrissa de la coalition. Par conséquent, il a démissionné pour adhérer à l’Apr. Youssou Diagne, membre fondateur du parti Rewmi, a lâché Idrissa Seck en octobre 2013. A l’époque, il n’avait pas fourni des arguments sur sa démission, mais d’aucuns ont fait un rapprochement avec l’audience qu’il avait eue le 21 septembre 2013 avec le président de la République. Se sentant marginalisé au sein de la formation de Rewmi, il a préféré jeté l’éponge. En plus, l’ancien président de l’Assemblée nationale digérait mal sa non reconduction à la tête du Parlement. A l’époque, Idrissa Seck, tout puissant numéro 2 de Abdoulaye Wade avait menacé les responsables libéraux qui perdraient leur base lors des locales de 2002. Et comme, il n’a pas gagné chez lui à Ngaparou, Idy a été sans pitié avec lui.

Me Nafissatou Diop, élément central dans l’affaire dite «protocole de Rebeuss», des négociations pour une possible libération de Idrissa Seck, inculpé dans l’affaire des chantiers de Thiès, a rejoint Macky Sall pour être promue Pca de Fonsis. Dans un entretien avec Le Quotidien en janvier 2014, Me Cissé affirmait que ce sont les méthodes de Idrissa Seck qui posent problème. «Je vous dis que d’autres suivront. C’est un leader qui ne respecte personne, il n’a de respect que pour sa propre personne et sa famille. En général, c’est lui qui appelle les gens quand il en a envie, mais personne ne peut le joindre». Et l’histoire lui a donné raison. Après elle, d’autres ont suivi et pas des moindre. Il s’agit de l’ancien ministre de la Pêche, Pape Diouf, de son responsable de Communication Ousmane Thiongane et récemment Thierno Bocoum. Ce dernier, après les législatives de 2017 a quitté sa formation de base pour créer son propre mouvement politique Agir. Contrairement aux autres, il est revenu pour l’épauler Idrissa Seck qui portait la candidature de la coalition Idy2019. Un autre cacique du Rewmi qui a tourné le dos à Idrissa Seck, c’est l’ancien ministre de la Femme, Awa Guèye Kébé. En 2007, elle

 

 

 

 

 

 

Mamadou GACKO

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *