Categories Politique

 « Le baccalauréat,  une arme de destruction massive à supprimer », selon Moustapha GUIRASSY 

Le professeur Issa SALL en a parlé lors de l’élection présidentielle de février 2019 comme étant une nécessité pour les jeunes devant obtenir une formation qualifiante.

Une proposition qui a trouvé un écho favorable auprès du maire de Kédougou qui demande la suppression du baccalauréat. En effet, lors du vote du budget 2020 du département de Cheikh Oumar HANN, le député et  Directeur de l’IAM a profité de son temps de parole pour poser encore le débat.

« Je suis pour la suppression du baccalauréat. C’est une arme de destruction massive pour la jeunesse. Même ceux-là qui l’ont initié au Sénégal, ont tendance à l’éliminer. Beaucoup de pays européens ont déjà éliminé ce concours », a Moustapha GUIRASSY déclaré.  Selon lui, ce qu’il faut faire, c’est « un meilleur suivi de nos brillants enfants pour gérer ce capital humain ».

Dans un autre registre, il appelle le ministre de l’Enseignement Supérieur à encadrer les jeunes primés au concours général afin de maintenir ce « capital humain »pérenne.

« Les récompenses au concours général, les bourses d’excellences, tout ça  c’est bien. Mais c’est encore mieux de faire le suivi pour encadrer ces jeunes », préconise –t-il.

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *