Bruno d’Erneville : «les services de l’Etat doivent rester fidèles à ce peuple qui les nourrit »

 Le Parti pour l’action citoyenne (Pac) de Bruno D’Erneville réclame au gouvernement des explications sur les arrestations en séries visant les partisans et alliés d’Ousmane Sonko.

«Dans un contexte chargé, marqué par des arrestations tous azimuts, il devient indispensable que l’Etat nous justifie le pourquoi de ces arrestations en série», affirme le leader du Pac qui se demande comment ce pays peut-il en arriver à ce niveau de déchéance. Car d’après lui, il est inadmissible de mettre en prison un enseignant qui n’a fait qu’exprimer ses convictions. «Nous demandons à notre administration de faire retomber la tension en respectant les droits des citoyens à la libre expression. Si donc les seuls griefs sur Dame Mbodj relèvent de ses déclarations, alors l’administration fait un abus de pouvoir», poursuit-il, ajoutant que si d’autres griefs lui sont reprochés alors, vu son statut d’enseignant et syndicaliste, l’Etat doit informer le public. «Nous ne sommes pas une dictature, le peuple reste souverain et les services de l’Etat doivent rester fidèles à ce peuple qui le nourrit. Ce pays ne sera jamais une dictature, nous ne l’accepterons pas! Que ce soit très clair, nous ne l’accepterons pas», prévient Bruno d’Erneville.

 

 

 

 

Charles G.DIENE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*