Categories ActualitésFoot ballSport

Pourquoi ça déraille toujours en début de saison

Les années se suivent et se ressemblent pour le Casa Sports, qui peine toujours à retrouver ses repères dans l’élite du football sénégalais. Pour preuve, en ce début d’exercice 2019-2020, le club sudiste a déjà subi trois défaites en cinq sorties. Une situation qui préoccupe pour une formation qui compte jouer les premiers rôles.

Au Casa Sports, contrairement à certaines formations sénégalaises, le talent court les rues. Chacune de ses lignes peut être doublée, voire triplée. Avec sa forte colonie de supporters, éparpillés dans les différentes localités du pays, le Casa Sports est le seul club qui joue partout à domicile. Le seul hic est relatif au manque de constance dans sa courbe d’évolution. En effet, depuis quelques années, le club sudiste peine en début comme en fin de saison. Des premiers rôles qu’il occupait jadis, il joue plus ou moins maintenant pour le maintien.

Et cette année, ça commence encore à dérailler. En effet, après sa première sortie ratée à domicile, d’entrée de compétition, contre Teungueth Fc (0-1), le club sudiste avait créé la sensation d’aller battre Diambars (2-1), au stade Fodé Wade de Saly. Avec cette performance ramenée de l’extérieur, des observateurs ont estimé que la formation entraînée par le coach, Ansou Diadhiou s’était relevée de son mal, pour se relancer. Que nenni. Parce que lors de la journée suivante, c’est-à-dire la troisième, il a perdu son derby face au Jaraaf de Dakar (1-2). La quatrième journée fut la bonne face au Stade de Mbour qu’il a dominé par 2-0.

Mais contre toute attente, le club sudiste a été surpris, dimanche dernier, au stade Aline Sitoé Diatta (0-2), par Mbour Petite côte, qui n’avait, jusque-là, remporté la moindre victoire. Par conséquent, en cinq matches joués, le Casa Sports a remporté deux victoires pour perdre les trois autres. Une courbe en dents-de-scie qui préoccupe nombre d’observateurs. En effet, après cinq journées de championnat, il se retrouve à la 7e place du classement, avec 6 points. «Il y a un sérieux problème avec le Casa Sports qui peine à garder la constance dans son évolution», se désole l’entraîneur Moussa Diatta.

Un mode de management à revoir

Et selon cet ancien coach de Guédiawaye Fc (Ligue 2) cette contre-performance s’explique, en partie, par les couacs que le club sudiste a connus en début de saison dans sa préparation. En effet, il faut notamment rappeler que le Casa a effectué sa préparation hivernale sans son coach titulaire, Badara Sarr. «Le Casa a notamment effectué sa préparation hivernale sans Badara Sarr, qui était son entraîneur titulaire. C’est avec Ansou que cette préparation hivernale a été faite en Gambie. Par conséquent, quelle que soient ses compétences (Ansou), n’étant pas le titulaire au poste, en son temps, il fallait forcément s’attendre à certains manquements», a relevé le jeune technicien sénégalais d’une quarantaine d’années.

Un avis que partage un autre observateur qui a requis l’anonymat. Selon ce dernier, c’est le mode de management du club sudiste qu’il faut revoir. «Le management du Casa Sports pose un sérieux problème. Ceci, malgré tous les talents dont il dispose. En plus, c’est l’équipe qui perd souvent une forte colonie de joueurs en fin de saison. Ce qui entraîne, comme conséquence, un éternel recommencement. C’est pourquoi, ses débuts de saison sont souvent difficiles», a analysé notre interlocuteur.

Mamanding Nicolas SONKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *