Categories ActualitésSociété

CAMBRIOLAGES EN SERIES : Les hors-la-loi sèment la terreur à Touba

Malgré la présence des forces de l’ordre, les populations de Touba, Mbacké et environs vivent la hantise de l’insécurité. Plusieurs attaques organisées ont eu lieu ces derniers jours. Leurs cibles, les magasins, boutiques, domiciles des marabouts, stations d’essence, etc.  

Qui pour mettre un terme aux attaques à mains armées récurrentes entre Touba et Mbacké où les malfaiteurs poursuivent toujours leurs forfaitures ? Il ne passe plus une seule semaine sans entendre des cambriolages causés par des groupes d’individus armés jusqu’aux dents. Le dernier en date est celui effectué dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 janvier. Deux attaques ont été notées dans la capitale du Mouridisme. Une importante somme d’argent a été emportée par les cambrioleurs non encore identifiés. Selon certaines indiscrétions, plusieurs millions de francs Cfa ont été perdus dans ces deux attaques sur des boutiquiers. «Les bandits nous acculent. Nous lançons un appel aux autorités. L’effectif de la police ne peut pas couvrir tout le département de Mbacké. Dans la nuit d’hier, un magasin d’un ami a été cambriolé. Plus de 10 béliers ont été emportés avant-hier dans une maison. Nous invitons les populations à cultiver l’esprit de la dénonciation. Ces derniers sont entre nous et vivent dans les maisons», a confié, hier, Amar Ndiaye, porte-parole des commerçants de Touba et environs. C’était lors d’une rencontre avec le préfet dudit département.

Ces derniers temps, la cité religieuse Touba est la cible privilégiée des malfaiteurs. Pas plus tard que la semaine dernière, deux stations d’essence et autant de maisons ont été attaquées par des personnes munies de toute sorte d’armes blanches et à feu, selon des témoins. Au cours de ces deux cambriolages, plus de quatre millions de nos francs en argent liquide ont été emportés par les assaillants. Des victimes ont également été enregistrées dans les rangs des citoyens. La première personne avait reçu des coups de matraque causant une fracture de sa main droite. L’autre avait reçu un coup de machette sur la tête.

La Police impuissante

D’après certaines sources, malgré la présence des forces de l’ordre (police et gendarmerie), Touba et environs sont sous le diktat des malfaiteurs. Entre 2009 et 2020, les sommes volées aux honnêtes citoyens s’élèvent à plusieurs centaines de millions FCfa, dans les localités de Touba et Mbacké. Les bijouteries, les magasins, les maisons, les lieux de commerce, les postes de santé ou encore les stations d’essence sont les infrastructures ciblées par les assaillants. Et pourtant, un escadron de gendarmerie, un commissariat spécial et quatre postes de police sont érigés à Touba ville sans compter le Commissariat de police de Mbacké.

Salif KA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *