Cameroun : détournement de 20,37 milliards de francs CFA, l’ancien ministre de la Défense, Mebe Ngo’o, inculpé

Incarcéré depuis le 8 mars 2019, l’ancien membre du gouvernement est soupçonné d’avoir détourné 20,37 milliards de francs CFA. Il est notamment poursuivi pour de présumées surfacturations dans le cadre d’un contrat d’achat d’équipements avec la société française MagForce.

L’ancien ministre de la Défense, Egdar Alain Mebe Ngo’o, a été inculpé le 26 août pour détournement de fonds publics de 20,37 milliards de francs CFA, rapporte la presse locale. L’information a été rendue publique dans les médias ce mercredi 16 septembre 2020.

L’ancien membre du gouvernement, en détention provisoire depuis le 8 mars 2019 à la prison centrale de Yaoundé, est soupçonné de présumées surfacturations dans le cadre d’un contrat d’achat passé avec la société française d’équipement militaire MagForce pour l’armée camerounaise, du temps où il était à la Défense.

La justice lui reproche également d’avoir passé des marchés publics avec la société chinoise Poly Technologies Inc. sans en avoir la compétence. Ce qui aurait causé un préjudice de près de 196,8 millions de francs CFA (300.000 euros) à l’Etat du Cameroun.

Il devra également répondre des chefs d’accusation de «corruption, prise d’un intérêt dans un acte ; blanchiment aggravé de capitaux dont le montant avoisine 20 milliards de FCFA» devant le Tribunal criminel spécial (TCS), juridiction chargée d’instruire les crimes économiques et les détournements de fonds de plus de 50 millions de francs CFA.

Egdar Alain Mebe Ngo’o a été limogé du gouvernement le 2 mars 2018 alors qu’il était ministre des Transports, après avoir quitté la Défense (2009-2015).

Figure du régime de Yaoundé, il était présenté par certains comme un éventuel successeur du chef de l’Etat Paul Biya, avant sa déchéance. Son épouse, Bernadette, écrouée en même temps que lui, a été inculpée pour complicité de détournement de la somme totale de 5,23 milliards de FCFA.

Elle est également poursuivie pour complicité de corruption et blanchiment de capitaux dont le montant est estimé à près de 5 milliards de FCFA. Des comptes bancaires enregistrés en son nom auraient servis à faire transiter des fonds suspects.

 

 

 

 

 

 

 

Le360Afrique

A propos Mame birame 18026 Articles
Rédacteur en chef de walfnet.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*