Changement de statut de la Pharmacie Nationale : And Gueusseum appose son veto

Le président SALL a récemment manifesté sa volonté de changer le statut de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA).

Toutefois, cette décision est loin d’être approuvée par l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS)/ And Gueusseum. En effet, selon son secrétaire général Mballo Dia THIAM, cette décision unilatérale consiste à brader un levier du système sanitaire. Ainsi, le syndicaliste estime que la PNA n’a pas besoin d’un changement de statut mais plutôt d’accompagnement.

« And Gueusseum considère que la PNA, actuellement établissement public de santé non hospitalier, ancrée dans la réforme hospitalière de 1998 et qui totalise une expérience de 60 ans comme centrale d’achat et par ailleurs bras armé de l’Etat en matière d’approvisionnement, grossiste répartiteur de médicaments et de produits essentiels, riche de soixante ans d’expérience, résiste et tient bon malgré d’une part, d’une absence de subvention d’exploitation depuis 2004, et d’autre part, les lourdes créances de l’Etat sur ses comptes, mais surtout des procédures draconiennes du code des marchés publics », déclare l’ASAS.

Selon le syndicat, il serait plus pertinent, « pour éviter les longues procédures de marchés qui constituent le principal obstacle à sa mission de service public », d’autoriser « une dérogation au code des marchés public ».

Ainsi pour Mballo Dia THIAM et Cie, le changement de statut de la PNA n’est pas une nécessité. La véritable urgence se situe, indiquent-ils, au niveau de la lutte contre les médicaments de la rue ou encore le développement de la pharmacopée.

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*