Categories Politique

Cheikh Abdou MBACKE sur l’histoire générale du Sénégal :  « il faut vraiment être nul pour faire certaines erreurs… »

Le passage du ministre de la Culture et de la Communication à l’Assemblée nationale a été l’occasion pour les députés de revenir sur la polémique de l’Histoire générale du Sénégal. Ceux de l’opposition ont mis à profit le face-à-face avec Abdoulaye DIOP pour tirer sur Iba Der THIAM et ses collègues.

« Comment peut-on parler de l’histoire d’une famille religieuse, quand la littérature, la production intellectuelle est ignorée », a dit Serigne Mansour SY Jamil qui considère que le problème des historiens sénégalais est de ne pas faire des recherches et aller vers les sources…

« L’histoire générale du Sénégal, a été falsifiée. Le travail n’a pas été sérieux. On a du respect pour certains, c’est pourquoi on ne parle pas d’eux, mais il faut reconnaitre que le travail a été fait de manière légère », s’offusque également le député Nago SECK.

Lui emboitent le pas, son collègue Cheikh Abdou MBACKE Bara Dolly pense que « il faut vraiment être nul pour faire certaines erreurs notées dans les récits faits dans certaines parties des 5 premiers volumes ».

Après la publication  des premiers tomes de l’histoire générale du Sénégal, plusieurs personnes se sont levées pour crier au faux. Une polémique que les députés ont accentuée.

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *