La COJER disqualifie SONKO : « il n’a aucune légitimité pour parler de la gestion de la Covid-19 »

A la suite du point de presse du leader du PASTEF de ce vendredi 30 juillet, la Convergence des Jeunesses Républicaines (COJER) s’est fendu d’un communiqué pour porter la réplique. En effet, selon Moussa SOW et ses camarades, Ousmane SONKO n’a aucune légitimité pour parler de la gestion de la Covid-19 puisque lui-même a « violé le confinement ».

 

« Ousmane SONKO, c’est ce député du peuple qui, lors du confinement visant à endiguer la première vague de l’épidémie de Covid-19, ne se gênait pas, en profitant de son statut de privilégié et de l’état désert des rues, pour sortir  nuitamment violant le couvre-feu, afin de retrouver une jeune masseuse de 20 ans et bénéficier  de ses soins plus que douteux. Ousmane SONKO, c’est ce député du peuple qui n’avait aucun scrupule à violer le couvre-feu, le confinement et la distanciation sociale car refusant de s’éloigner de sa chère masseuse », déclarent-ils.

 

Face à la presse, Ousmane SONKO avait lui-même disqualifié le président SALL qui, selon lui, n’a plus la légitimité pour mener la lutte contre la pandémie.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

1 Commentaire

  1. Vous ne comprenez rien de la politique que de montrer votre immaturité en la matiere
    Pourquoi vous n’essayez pas de proposer des resolutions par rapport aux attentes des populations ?
    Croyez vous que , la consideration politique de votre structure dépend de votre insolence.( Khasté ) on vous a pas appris en tant que juvénile, que les gens d’en face et du pouvoir appartiennent à la même famille ?
    Évidemment, si vos superieurs adultes opte pour le langage insolent en tant que pouvoir, je me demande que feraient la niche juvénile,que reciter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*