Categories ActualitésPolitique

Collecte de Parrainages : Directeurs et chefs d’agence envoyés au charbon

 Plusieurs directeurs généraux et autres chefs d’agence se sont donné rendez-vous, samedi dernier. Objectif : convaincre les électeurs à parrainer le candidat Macky Sall.

Pour ces responsables de la mouvance présidentielle, il ne s’agira pas seulement de collecter des signatures, mais également de détruire cette image négative du président Macky Sall que l’opposition est en train de véhiculer dans les réseaux sociaux.

 

Rien n’est de trop pour le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar pour rempiler au soir du 24 février 2019. La collecte de signatures, dans le cadre du parrainage qui a démarré, fonctionne, en effet, comme une campagne électorale au sein de la mouvance présidentielle. Tous sont appelés à mouiller le maillot pour collecter le maximum de signatures. Directeurs nationaux et patrons d’agences sont en première ligne dans cette opération. Et ce n’est certainement pas le Directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’artisanat (Apda) qui dira le contraire. Procédant au lancement de la campagne nationale de collecte de parrainage à travers son mouvement Euleuk Sénégal, Pape Hamady Ndao a réuni des Directeurs nationaux impliqués dans cette campagne. Dr Malick Diop de l’Asepex, Maodo Malick Mbaye de l’Anamo, Mamadou Laminé Dieng de l’Anpej, Mamadou Ndione du Cosec… sont tous venus, hier, défendre la nécessité d’instaurer le «filtre» du parrainage. Pour la réélection de leur champion Macky Sall, ils ont exposé les réalisations du régime sortant pour pouvoir bénéficier de signatures dans le cadre du parrainage.

Pour faire face aux coups de boutoir d’une opposition de plus en plus mordante, ils sont appelés à mouiller le maillot. Le Directeur du Cosec a, sous ce registre, annoncé des tournées auprès des chancelleries pour prêcher la bonne parole. La prochaine étape, selon Mamadou Ndione, «sera l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Dakar». Pour Maodo Malick Mbaye, «le bilan de Macky Sall est  incontestable, mais cela ne lui suffira pas pour être réélu». Selon lui, «il faut fédérer et remobiliser les troupes, opérer des réglages au plan relationnel. Nous sommes tous sur le terrain politique pour défendre le bilan de Macky Sall pour sa réélection au soir du 24 février 2019».

Le patron du Cosec va plus loin en appelant à défendre le bilan de Macky Sall et à dénoncer les «fausses informations» des forces de l’opposition. «Notre seul problème, aujourd’hui, ce sont les fausses informations  véhiculées sur les réseaux sociaux pour ternir l’image du Président Macky Sall et semer le doute dans la tête de certains Sénégalais», déplore Pape Hamady Ndao,   patron de l’Agence pour la promotion et le développement de l’artisanat (Apda), maître d’œuvre de l’événement. Selon lui, «cette campagne de parrainage nécessite une organisation. Il ne s’agit pas de prendre sa feuille et son stylo et parcourir les rues du Sénégal. Il s’agit de s’organiser». Avec sa casquette de politicien, il signale : «Nous sommes en train de faire le travail de collecte de signatures à travers nos grands parrains, qui sont des responsables, des sympathisants, des amis du mouvement Euleuk Sénégal et du président de la République Macky Sall, disséminés à travers le pays, avec qui nous collaborons depuis 2012 et même bien avant». Pape Hamady Ndao a profité de l’occasion pour annoncer l’installation du mouvement Euleuk Sénégal à Dakar pour combattre aux côtés des forces politiques présentes dans la région.

 

Magib GAYE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *