Collecte des graines : avec moins de 50 mille tonnes collectées, les huiliers encore loin du compte

Le bilan à mi-parcours de la commercialisation de l’arachide n’est pas reluisant. En effet, la Sonacos, la plus grande industrie huilière du pays, n’a collecté que  46 000 tonnes de graines pour le moment. Le ministre de l’Agriculture précise que tous les huiliers sont à 69 mille tonnes, dix de plus que la campagne précédente à la même époque.

 

La campagne de commercialisation de l’arachide n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière.  Alors qu’elle a débuté depuis le mois de novembre, les huiliers marchent encore au pas de sénateur pour acheter la production des paysans. En effet, la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos), la plus grande industrie huilière du pays, n’a collecté, pour le moment que  46 000 tonnes de graines d’arachide destinées aux huileries locales, selon Modou Diagne Fada, cité par l’agence de presse sénégalaise (Aps). Alors qu’il ne reste que «deux, voire trois mois pour la collecte», souligne le directeur de la Sonacos. Ainsi, au rythme où se déroule la commercialisation de l’arachide, les paysans risquent de se retrouver avec une bonne partie de leur récolte entre leurs mains. D’autant plus que l’Etat a décidé de mettre une surtaxe à l’exportation pour les dissuader de vendre leur production aux négociants chinois qui proposent des prix variant entre 275 et 300 francs.

Mais pour le ministre de l’Agriculture, il n’y a pas péril en la demeure. En effet, Moussa Baldé affirme que la campagne se passe bien. «Il n’y a pas de lenteurs, car déjà 70 mille tonnes de semences ont été collectées», dit-il. Mieux, d’après lui, l’année dernière, il n’y avait qu’un seul acheteur, la Sonacos, qui n’avait collecté que 10 mille tonnes à la même époque et 28 mille à la fin de la campagne. En outre, le ministre de l’Agriculture rappelle que tous les huiliers sont à 69 mille tonnes, dix de plus que la campagne précédente à la même époque. Outre la Sonacos, les autres industries huilières sont Copéol, West african oil et le Complexe agro-industriel de Touba (Cait). Le Sénégal a enregistré cette année une production record de 1 800 000 tonnes d’arachides de coque, selon le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

 

 

 

 

Charles Gaïky DIENE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*