Congo- Sénégal, ce mardi, à 16 heures : Une victoire des « Lions » pour détrôner la Namibie

Pour reprendre la première place du groupe H des éliminatoires de la Coupe du monde, les «Lions» sont dans l’obligation de gagner, aujourd’hui, contre les Diables rouges du Congo. Aliou Cissé, conscient de la force de son équipe, affirme que ses joueurs sont prêts pour le combat contre un adversaire qu’ils connaissent bien.

 

Les «Lions» du Sénégal vont descendre, ce mardi, sur la pelouse du stade Alphonse Massamba Deba de Congo pour  affronter les  Diables rouges. Un match qui entre dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de Qatar 2022. Et les «Lions» doivent remporter ce match pour conforter leur place de leader qu’occupe provisoirement la Namibie (4 points), après sa victoire contre le Togo (1-0), avant hier.

 

Donc, le sélectionneur Aliou Cissé est conscient de sa mission. Et il l’a fait savoir, hier, en conférence de presse d’avant match. «C’est vrai que la Namibie a quatre points mais elle a un match de plus. On doit jouer notre deuxième match demain (Aujourd’hui). Comme je l’ai toujours dit dans ces éliminatoires même si on gagne rien n’est fait. Au total, on doit jouer six matchs. Cela demande de la préparation et de la concentration sur l’objectif. Nous sommes conscients de notre force. Donc, c’est à nous de faire le travail pour reprendre la première place», a déclaré le technicien sénégalais.

 

Le Congo est un adversaire que les «Lions» connaissent bien. Les deux équipes, avant ces éliminatoires, ont partagé le même groupe pour les besoins des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de Cameroun 2022. En mars dernier, elles ont fait un match nul lors de la 5e journées de ces éliminatoires. Mais hier, Aliou Cissé a indiqué que les contextes diffèrent et les matches n’ont pas le même objectif. Parce que, dit-il, en mars, après la qualification du Sénégal à la Can, il devait tester un nouveau système dont le match s’est soldé par un nul vierge. «Le match de demain (aujourd’hui) sera notre troisième match contre le Congo avant le quatrième, celui du retour des éliminatoires de la Coupe du Monde au Sénégal. C’est une équipe qui se dresse contre nous dans les éliminatoires aussi bien en Coupe du monde qu’en Coupe d’Afrique. Pour vous dire que c’est une équipe qu’on connaît. Elle nous connaît aussi. La dernière fois qu’on avait joué, on était presque qualifié et avec le staff on n’avait décidé d’élaborer un nouveau système. Chose qu’on a fait en tirant de grands enseignements mais le contexte est différent. Ce sont des éliminatoires pour aller à une Coupe du Monde, nous en sommes tous conscients, en tout cas, je sens un groupe et des joueurs motivés, concentrés, prêts pour faire un meilleur résultat demain», a souligné Aliou Cissé. Qui assure que tous ses joueurs sont disponibles pour cette rencontre.

 

L’entente Sadio Mané-Boulaye Dia magnifiée

 

Lors de ce face-à-face avec la presse locale et internationale, Aliou Cissé a salué l’entente entre Sadio Mané et Boulaye Dia. Il a affirmé que ce duo a permis aujourd’hui de trouver des solutions pour contourner les blocs bas des équipes adverses. «C’est difficile de jouer face à des bocs bas. Comme je l’ai dit depuis que suis entraineur de l’Equipe nationale, toutes les équipes, ce n’est pas que le Togo ou la Namibie qui ont joué contre nous avec des blocs bas. C’est à nous de nous trouver des solutions devant ces situations. Sadio, le poste où il joue permet de dézoner et chercher des espaces de gauche à droite, parfois à l’intérieur du jeu. Mais avec l’intelligence de Boulaye Dia qui est en train de proposer à l’intérieur, il a vraiment une complémentarité entre ces joueurs, même si je pense qu’il faut toujours continuer à cultiver cette complémentarité. Ces deux joueurs sont capables de créer énormément de dangers dans n’importe quelle équipe», se réjouit Aliou Cissé. Qui magnifie aussi le travail de l’attaquant de Villeréal dans son nouveau système même s’il court toujours après son premier but avec les «Lions». «Mon discours repose sur le collectif. C’est vrai, ce qu’on demande à un attaquant, c’est de marquer des buts. Mais ce n’est pas ça. Aujourd’hui, le travail de Boulaye Dia est très important dans notre système. Il nous apporte de la profondeur et du point d’ancrage. Il arrive à combiner avec Sadio Mané. Si vous regardez le but de Sadio Mané, c’est Boulaye qui est à l’origine. Il faut saluer ce travail de Boulaye Dia qu’il est en train de faire. Sérieusement je ne suis pas mécontent de son rendement en équipe nationale. Je demande de l’encourager. Il permet à Sadio Mané de s’épanouir dans le jeu», complimente le sélectionneur national.

 

 

 

 

 

 

Mamadou GACKO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*