Convoqué par la DIC, arrêté par la police et gardé à vue par la gendarmerie, Boubacar SEYE éloigné des médias

Boubacar Sèye, président Horizon sans frontières

En provenance de Lisbonne, le Président de l’ONG Horizon Sans Frontières (HSF), Boubacar SEYE, a été cueilli, hier, à deux heures du matin à l’aéroport de Diass. C’est lui-même qui donne l’information sur sa page facebook.

«Je suis à la police de l’aéroport. J’ai été arrêté à ma descente du vol en provenance de Lisbonne. Avant,  j’avais  reçu  un  appel  provenant d’un numéro qui ne figurait pas dans mon répertoire me disant que c’est la gendarmerie et qui disait : ‘on voudrait vous interroger sur ce que vous avez eu à évoquer dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine’. J’ai  dit  effectivement  c’est  vrai,  j’ai même  un  document  de  l’Union  européenne avec les montants et les détenteurs  de  ces  programmes-là,  et  nous avons demandé au président de la République quand même de faire une évaluation de la stratégie comme perspective de solutions. J’atterris et on m’arrête comme un voyou. Même en Europe, on ne m’a jamais arrêté. Depuis ce matin, je suis à l’aéroport,  je  n’ai  pas  mangé  et  je  ne trouve pas ça normal. Voilà ce qui s’est passé», a expliqué Boubacar SEYE.

Une « capture » que  les membres de Horizons Sans Frontières (HSF) ont fustigée.  A travers un communiqué la libération de leur président. «HSF exhorte les autorités sénégalaises  à  prendre  toutes  les  mesures nécessaires pour la libération immédiate et sans conditions de Boubacar SEYE, Président de HSF», plaident-ils par la voix de Tamsir Ousmane BA.  Dans le même document, ils  soulignent que le président de HSF «avait été contacté par les services de la DIC pour référer à une convocation sur des déclarations qu’il aurait soutenues. Boubacar SEYE s’est mis d’accord avec le responsable de la DIC qu’à son retour de voyage, il se rendrait lui-même dans leurs locaux pour répondre à la convocation».

Convoqué par la DIC, arrêté par la police et gardé à vue par la gendarmerie, Boubacar SEYE était attendu de pied ferme au Sénégal où ses chiffres sur les victimes de l’émigration clandestine ont servi de matière première à la presse et les réseaux sociaux. Seulement, les autorités qui brandissent une interdiction de sortie du territoire qui a été opposée à Boubacar SEYE ne perdent pas de vue que Horizons Sans Frontières (HSF) est une ONG espagnole.

 

 

 

 

 

 

 

WALF

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*