Categories ActualitésInternational

Coronavirus : l’Afrique comme laboratoire, Eto’o crie au scandale et lâche un « fils de p… »

Ces dernières heures, les réseaux sociaux se sont indignés suite à un échange improbable diffusé sur la chaîne française d’infos en continu LCI dans lequel on voit Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin à Paris, suggérer une étrange idée au professeur Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm : utiliser l’Afrique comme «laboratoire» pour tenter de voir si le vaccin BCG contre la tuberculose ne pourrait pas fonctionner face au Covid-19.

«Si je peux être provocateur, ne devrait-on pas faire cette étude en Afrique où il n’y’a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ? Un peu comme on avait fait dans certaines études sur le SIDA, chez les prostituées, on essaie des choses car elles sont hautement exposées et ne se protègent pas», a développé Mira.

Ces propos ont évidemment suscité un tollé et la légende Samuel Eto’o a exprimé son indignation. «Fils de p… Vous n’êtes que de la MERDE. N’est-ce pas, l’Afrique est vôtre terrain de jeu…», a lâché l’ancien attaquant du FC Barcelone sur Instagram, passablement remonté. De son côté, l’Inserm s’est défendu en déplorant une vidéo «tronquée» et en assurant que le vaccin n’allait pas être seulement testé en Afrique plus qu’ailleurs.

 

 

 

 

Afrik-foot.

 

 

One thought on “Coronavirus : l’Afrique comme laboratoire, Eto’o crie au scandale et lâche un « fils de p… »”

  1. Ils ont largement le choix de le tester en france déjà puis en italie en espagne et aux états-unis ces vaccins les enfants d’Afrique nen veulent pas et çà ces deux larbins le savent pertinemment ils avaient juste envie de faire le con et surtout provocateur ! Mais ils vont le regretter amèrement ! C’est carrément des complices de ce bas monde qui veut exterminer tous les africains alors quon est tous au même pieds d’égalité si lon est pas mieux déjà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *