Coup de gueule d’Omar Sy : « On ne donne la parole qu’aux guignols »

Invité de C à vous, l’acteur s’en est pris à la presse qui donne, selon lui, bien trop la parole à la provocation, plutôt qu’à ceux qui méritent de se faire entendre.

Omar Sy a profité de son passage dans C à vous pour dénoncer la dictature de la provocation dans les médias. En promotion pour son nouveau film Inferno, l’acteur français s’est agacé.

« Aujourd’hui, on n’écoute, et on ne donne la parole qu’à des guignols, qu’aux gens qui vont marquer le trait, qui vont aller dans la provocation, la caricature, provoc’ pour provoc’ sans vraiment de fond », estime-t-il.

Omar Sy ne cite pas Eric Zemmour

Quand Anne-Elisabeth Lemoine lui demande s’il pense à Eric Zemmour, Omar Sy préfère ne rien dire. « On voit ceux qui vendent des livres aujourd’hui, ceux qui sont numéro un, ce sont ceux qui vomissent les choses. Aujourd’hui, il y a du vomi qui est vendu par milliers, et il est là le danger, et c’est à ça que j’ai envie de dire stop », s’insurge-t-il.

Omar Sy dénonce le système médiatique qui consiste à l’interroger, lui qui vit aux Etats-Unis, sur la banlieue. « Aujourd’hui on me pose des questions sur Trappes, à moi Omar Sy qui n’y vit plus depuis 20 ans, il est là le problème, poursuit-il. Allez-y, les jeunes sont là-bas, ils n’attendent que ça, qu’on leur tende un micro et qu’on leur donne la parole », conseille l’acteur.

Il y a deux ans, Sy refusait ce genre de déclarations

En 2014, dans Conversation Secrète, sur Canal+, Omar Sy se voulait moins politisé face à Michel Denisot.

Il expliquait vouloir faire passer ses messages grâce à son métier, pas sur les plateaux télé. « Mon engagement passe par ce que je sais faire, par mon travail, estimait-il. Ce n’est pas forcément des discours ou des déclarations. Je ne suis pas là-dedans, expliquait-il. C’est ça que j’ai envie de faire, et ça je peux le faire bien. Je n’ai ni le besoin ni l’envie de faire plus. » Omar Sy a visiblement changé d’avis.

Lexpress

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*