Categories ActualitésSociété

Crash d’un hélicoptère de l’armée :  la piste de la surcharge écartée ?

On en sait un tout petit peu plus sur les circonstances du crash de l’hélicoptère de l’armée survenu ce mercredi 14 mars 2018.

En effet, si l’on en croit aux premiers témoignages, la catastrophe qui a fait huit mort et douze blessés serait due à un accident dont la nature n’est pas déterminée.

« L’appareil volait normalement quand tout d’un coup, on a senti une défaillance. Il s’est mis alors à tanguer et on a compris que le pilote avait perdu le contrôle de l’hélicoptère qui s’est écrasé dans cette mangrove », a dit à l’APS un officiel qui cite un des rescapés.

Seulement, au vu du nombre de passagers à bord de l’appareil, des questions restent en suspens. De quel type d’appareil s’agit-il ? Est-ce un Ml Mi-17 comme évoqué par une certaine presse ? Si oui, depuis quand l’armée du Sénégal a-t-elle ce type d’hélicoptère de transport lourd, en mesure de transporter jusqu’à 32 personnes ?

Dans tous les cas, alors que le colonel Aliou NDIAYE, directeur de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) a fait état, hier mercredi, d’un hélicoptère, il est de plus en plus question d’avion ce jeudi.

 

 

WALFNet

One thought on “Crash d’un hélicoptère de l’armée :  la piste de la surcharge écartée ?”

  1. Pourquoi l’OBS il une photo d hélico à effigie des Nations unies ? nous avons nos couleurs
    Erreur diplomatique qui va amener la hiérarchie à demander des explications au PNUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *