Déficit commercial : Forte détérioration en septembre (-217,2 milliards de F CFA)

Le déficit commercial du Sénégal s’est fortement dégradé au terme du mois de septembre 2020, affichant un solde  de -217,2 milliards de FCFA (-325,800 millions d’euros) contre -144,3 milliards de FCFA (-216,450 millions d’euros)au mois précédent, selon les données de l’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) basée à Dakar.

Cette détérioration du solde est expliquée par l’ANSD par « le renforcement du déficit vis-à-vis des Pays-Bas (-24,8 milliards de FCFA contre -8,1 milliards de FCFA au mois précédent), de la Chine (-37,1 milliards de FCFA contre -29,9 milliards de FCFA au mois précédent) et de la France (-56,2 milliards de FCFA contre -49,2 milliards de FCFA à la période précédente) ».

Cependant, il faut remarquer que la réduction du déficit du solde commercial vis-à-vis de la Turquie (-11,1 milliards de FCFA contre -18,9 milliards de FCFA au mois précédent) a réduit le déficit de la balance commerciale. Le cumul du solde, à fin septembre 2020, s’est détérioré pour s’établir à -1 605,8 milliards de FCFA contre -1 594,0 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2019.

Les exportations du Sénégal sont ressorties, au mois de septembre 2020, à 139,5 milliards de FCFA contre 149,4 milliards de FCFA au mois d’août, soit une baisse de 6,6%. « Ce repli est essentiellement dû à la contraction des expéditions de produits pétroliers (-61,4%), de titane (-49,6%) et d’acide phosphorique (-47,3%) », souligne l’ANSD. Cependant, le relèvement des exportations de crustacés, mollusques et coquillages (+77,2%) et d’or non monétaire (+21,2%)a amoindri cette baisse. Comparées au mois de septembre 2019, les expéditions du Sénégal se sont contractées de 5,8%. Leur cumul à fin septembre 2020 s’est établi à 1 480,4 milliards de FCFA contre 1 502,4 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2019, soit une contraction de 1,5%.

Les principaux produits exportés, au cours du mois de septembre 2020, sont l’or non monétaire (45,1 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (11,5 milliards de FCFA), l’acide phosphorique (8,4 milliards de FCFA), les produits pétroliers (6,8 milliards de FCFA) et le ciment (6,1 milliards de FCFA). Les principaux clients du Sénégal durant la période sous revue ont été la Suisse (21,1%), le Mali (13,3%), l’Australie (9,4%), l’Inde (7,4%) et l’Espagne (6,6%).

Concernant les importations du mois de septembre 2020, elles sont évaluées par l’ANSD à 356,7 milliards de FCFA contre 293,7 milliards de FCFA au mois précédent, soit une augmentation de 21,5%. Cette hausse est expliquée par celle des achats à l’extérieur de produits pétroliers (+92,5%), d’autres véhicules terrestres (+72,5%), de riz (+49,4%) et d’autres machines et appareils (+23,8%).

Cependant, ce relèvement des importations a été modéré par le repli des importations d’autres matériels de transport (-83,2%) et de machines et appareils pour les autres industries (-25,3%). Comparées au mois de septembre 2019, ces importations ont connu une hausse de 2,5%. Leur cumul à fin septembre 2020 s’est élevé à 3 086,2 milliards de FCFA contre 3 096,4 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2019, soit un repli de 0,3%.

Les principaux produits importés par le Sénégal, au cours de la période sous revue, sont les produits pétroliers finis (40,3 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (31,9 milliards de FCFA), le riz (20,9 milliards de FCFA), les autres véhicules terrestres (16,8 milliards de FCFA) et les produits pharmaceutiques (15,5 milliards de FCFA). Les principaux fournisseurs du Sénégal ont été la France (16,2%), la Chine (10,9%), les Pays-Bas (7,1%), l’Inde (5,0%) et l’Espagne (4,9%).

 

 

 

 

 

 

 

FinancialAfrik

A propos Mame birame 17358 Articles
Rédacteur en chef de walfnet.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*