Categories Non classé

DENIGREMENTS DE L’OPPOSITION CHEZ LES REPRESENTATIONS DIPLOMATIQUES : Les «stratèges» de l’Apr vilipendent Omar Sarr et Cie

Les «apéristes» de la Cellule d’appui à la veille stratégique n’ont pas raté les partis de l’opposition qui, selon eux, veulent ternir l’image du Sénégal. Ils estiment que la bande à Omar Sarr, secrétaire général adjoint du Pds, s’agite parce qu’elle sait qu’elle ne peut pas gagner la prochaine présidentielle.

Pour la Cellule d’appui à la veille stratégique (Cave) de l’Apr, l’opposition qui s’agite ces temps ci en organisant des manifestations et en se rendant dans les représentations diplomatiques, a perdu la boussole à quelques jours de la collecte des parrainages. «Cette stratégie visant à écorner l’image du président Macky Sall et du Sénégal, à l’extérieur, est une grave forfaiture morale et une vraie imposture que seuls expliquent, la rancœur et les ressentiments provoqués par les formidables réalisations du président Macky Sall au plan national et ses remarquables succès diplomatiques qui en font l’un des dirigeants africains les plus écoutés et les plus respectés dans le monde», souligne cette branche du parti au pouvoir. Qui estime que cette classe politique vaincue durant les cinq élections majeures qui se sont déroulées dans notre pays depuis 2012, a compris que ses chances de vaincre le président Macky Sall en février 2019 sont maigres.  A en croire la Cellule d’alerte et de veille de Benno, l’opposition enclenche une double dynamique, aussi désespérée que vaine, axée, d’une part, sur une violente campagne médiatique alliant calomnies, contre-vérités et «Fake news» et, d’autre part, sur une tentative de rendre impossible la tenue d’élections libres, transparentes et apaisées au Sénégal.

En outre, la Cellule d’alerte et de veille souligne que l’opposition sénégalaise est, «en vérité, un agrégat aussi confus que le nom pompeux qu’il s’est donné : Front social et démocratique de résistance nationale (frn), aux contours et aux composantes flous. (…) Le Frn verse dans le déni et dans l’incantation artificielle. Il déclare, sans aucune once de preuve, voire d’analyse, que : A quelques mois de l’élection présidentielle, le président de la République Macky Sall modifie la Constitution et la loi électorale’». Aussi, ces «stratèges» de la mouvance présidentielle affirment que l’opposition est un collectif politique déclinant qui voit son bassin électif s’éroder à chaque élection et dont le périmètre de présence se limite à quelques rares fiefs électoraux.

Aux opposants qui parlent du tripatouillage de la Constitution et introduction du parrainage citoyen dit intégral dans le système électoral, les membres de la Cave répondent : «Deux phrases ont suffi au Frn, pour conclure à un tripatouillage de la Constitution. Deux phrases dans lesquelles il rappelle le vote par l’Assemblée nationale de la Loi sur le parrainage citoyen, la position de la Cour suprême sur la question, non sans y introduire une flagrante contre-vérité. Il soutient que le débat à l’Assemblée nationale, public et retransmis par les télévisions, n’a pas été démocratique».    Mamadou GACKO

 

Pour la mouvance présidentielle, l’opposition verse dans la calomnie et le dénigrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *