Diary est vivante, Dieu merci : Quid des Sénégalais qui meurent à l’étranger ? (Par Alassane K. KITANE)

CONTRIBUTION

 

Il y a beaucoup de théâtralisation dans cette affaire qui ressemble de plus en plus à de la comédie. D’abord, tout a commencé avec cette loufoque distinction de «meilleure élève du Sénégal» : un non-sens qui cache des arrière-pensées politiques.

Ensuite, la surmédiatisation de cette élève qui n’a pourtant rien d’exceptionnel. Ce parti pris médiatique n’est ni naturel ni innocent : il y a des enjeux, une morale de l’intérêt derrière ce fantasme. Est-ce réellement pour l’excellence seulement que cette adolescente a été si exposée, mise scène ? La politique a une action corruptive sur les études, tout le monde le sait. Mais quand l’imposture fait la politique, le cynisme et le folklore deviennent les principales vertus politiques.

En outre, l’information livrée par son tonton à travers des tweets montre que, soit ce ministre n’a aucun ascendant sur sa nièce, soit il nous cache des choses. J’ai toujours dit que ce ministre ne connaît pas son rôle :  il ne devrait être parrain d’aucun élève en tant que ministre de tutelle. Les médiocres et les brillants sont tous sous son autorité : son rôle devrait consister à trouver un mécène pour «vendre» l’image de l’école au privé et aux organisations internationales. Cette discrimination est suspecte : Serigne Mbaye Thiam devrait plutôt parrainer les faibles, surtout ceux qui sont victimes des inégalités sociales afin de relever leur niveau, de les sauver de la décadence à laquelle les prédestine l’arbitraire des injustices sociales. Ce tonton qui profite de tout pour poser des actes politiques est le principal responsable de cette crise qui arrive à cette adolescente.

Enfin, la présence de ce tonton en France pour «sauver» sa nièce ressemble à un déni de l’Etat. Cette élève a une bourse de l’Etat du Sénégal qui, dans le cadre de la coopération, peut s’occuper de la prise en charge de cette fille sur tous les plans. Je refuse de croire que ce tonton est plus habilité que les parents de l’étudiante à assister Diary. Ces derniers devraient donc être auprès de leur fille !

Dommage que tous ces braves compatriotes expatriés et abattus comme de vulgaires bestiaux n’aient de parrains aussi prévenant que Monsieur le ministre ! Il y a tellement d’étudiants qui vivent une déperdition une fois dans les pays occidentaux, mais eux ce sont des Sénégalais S.01. Espérons que durant son séjour en France, ce n’est pas l’argent du contribuable sénégalais qui va encore être dépensé.

 

 

 

Alassane K. KITANE

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*