Categories Politique

Difficultés des collectivités locales : Abdoulaye WILANE appelle l’Etat au secours

A l’instar des populations à faibles revenus touchées par les dommages collatéraux du coronavirus sur l’économie sénégalaise, les collectivités souffrent. N’ayant plus de commerçants à coller des taxes, certaines municipalités sont au bord du gouffre.

Selon le maire de Kaffrine, « incontestablement, la situation due à la pandémie liée au coronavirus bouleverse et perturbe toutes les prévisions de budget donc éventuellement de dépense que les collectivités territoriales, particulièrement les communes, avaient élaboré dans le cadre de leur budget primitif ». Ainsi, Abdoulaye WILANE demande au président de la République de «  permettre aux collectivités territoriales d’avoir recours aux mécanismes de dépenses liés au Covid-19 pour les vivres, pour l’assistance, pour la capacité des personnels de santé ». Car, selon lui, «le président de la République peut avoir recours à la loi d’habilitation pour le gouvernement mais les collectivités territoriales, il faut qu’elles soient habilitées, autorisées sous le contrôle strict des préfets, sous-préfets et du Trésor public à faire des dépenses obligatoires et inéluctables, et cela c’est à l’Etat de l’organiser ».

 

« L’Etat (…) doit nous aider  pour la mise à niveau de nos cases, postes et centres de santé, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus sans oublier les sollicitations liées à la sécurité et à la sureté. L’Etat doit nous y aider. Maintenant, on n’attendra pas de l’Etat des moyens supplémentaires parce que ce n’est pas raisonnable, mais ce que nous attendons de l’Etat, c’est qu’il puisse nous permettre d’avoir la possibilité légale ou en tout cas régulière de faire des dépenses qui n’avaient pas été prévues dans le budget, mais qui sont signalées par les comités que président les préfets pour lesquels on est obligé de faire soit un virement de crédit ou un réaménagement budgétaire ou encore une dépense à la suite d’une consultation par voie d’huissier des membres du conseil municipal, car nous ne pouvons pas tenir des réunions où tous les membres de l’assemblée viennent s’engloutir dans une salle de délibération », plaide responsable socialiste qui sait tout de même à qui s’adresser.

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *