ActualitésPolitique

Dissidence au PIT : «Dooleel PIT-Sénégal» sonne la « révolte »

Mécontents de la gestion actuelle du Pit, des membres sont entrés en dissidence en mettant en place le Comité pour la plateforme de réflexions «Dooleel Pit-Sénégal ngir defaraat reewmi». Ils menacent de renverser l’actuelle équipe dirigeante pour reprendre le parti.

Le Parti pour l’indépendance et le travail (Pit) perd sa sérénité. Une rébellion est en train de miner cette formation politique alliée du président Macky Sall depuis 2012. D’ailleurs, les contestataires se préparent activement au prochain congrès pour mettre en minorité le camp pro-gouvernemental et reprendre entièrement le parti. «En direction de notre septième congrès de décembre prochain, le comité pour la plateforme de réflexions « Dooleel Pit-Sénégal ngir defaraat reewmi », fidèle à son manifeste du 3 décembre 2020, interpelle les instances du parti, afin qu’elles tirent toutes les leçons de notre expérience politique de ces deux alternances», soulignent les frondeurs. D’après eux, ce manifeste consistait d’abord à lutter contre le danger que représente la prédominance de valeurs étrangères sur nos modes d’élaboration, de décision, de vie, de pensée. Ensuite, il s’agit aussi de «ré enraciner» le PIT-Sénégal dans le camp du travail et du progrès social. Et enfin de renforcer l’unité de la gauche sénégalaise pour espérer diriger et transformer le pays.

Mais, ces dissidents ne perdent rien pour attendre. Les autorités actuelles du parti les attendent de pied ferme. Elles connaissent les intentions de ces derniers mais refusent de les suivre dans leur jeu. «Ce sont des dissidents du parti, qui cherchent en vain à faire exclure ! Nous les attendons au prochain congrès pour en découdre avec eux», a soufflé un responsable du parti qui a requis l’anonymat. «Nous les connaissons individuellement», a précisé notre contact.

En attendant, ces «dissidents» ne cachent pas leur colère contre le régime que suivent les principaux responsables du Pit qu’ils combattent aujourd’hui. Dans sa déclaration, le Comité pour la plateforme de réflexions «Dooleel Pit-Sénégal ngir defaraat reewmi», «convaincu» de la nécessité d’une réflexion autour des conclusions des Assises nationales et des recommandations de la Cnri, appelle le président Macky Sall à respecter sa «promesse maintes fois réitérée» de ne pas postuler à un 3e mandat présidentiel. En se conformant à la constitution et en prenant en compte la large désapprobation populaire de toute nouvelle tentative de reniement de sa parole, telle qu’elle est ressortie dans les résultats des dernières élections législatives.

Les contestataires invitent le président Sall à créer les conditions pour une réforme des institutions, en vue de «rompre avec l’hyper-présidentialisme qui gangrène la société en développant le clientélisme et la courtisanerie». Cette réforme pourrait garantir l’équilibre et la séparation réelle des pouvoirs. «Dooleel Pit-Sénégal ngir defaraat reewmi» appelle, entre autres, la suspension de la loi sur le parrainage, en attendant de la réformer.Thialice SENGHOR

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 233

5 Comments

  1. Seba says:

    Des contestataires sans nom ni visage. Si vous avez un brin de courage, dévoilez-vous
    Wasalaam

  2. Wapbloope says:

    stromectol purchase Buy Levitra Overnight

  3. Özel eğitime ihtiyacı olan 18 yaş üstü yetişkin bireyler için açılan « Feneryolu Özel Yürekler Halk Eğitimi Merkezi « ni ziyaretinde Emine Erdoğan ‘a Milli Eğitim Bakanı Mahmut.

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *