ActualitésSociété

Dr Abdoulaye BOUSSO : « Le Sénégal va déployer une équipe pluridisciplinaire en Gambie la semaine prochaine »

En visite en Gambie avec le professeur SEYDI ainsi que d’autres spécialistes du ministère de la Santé, le Directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS) de Fann a révélé que des spécialistes vont être envoyés en Gambie pour appuyer le système sanitaire à lutter contre le Covid-19.

En effet, le président Adam BARROW impuissant face à la montée en puissance de la maladie a fait appel à son homologue sénégalais pour une aide d’urgence afin de maîtriser la Covid-19. Et selon le Dr BOUSSO, ce pays a « besoin d’un appui en ressources humaines parce que ne disposant pas de spécialistes». A cet effet, « des équipes pluridisciplinaires seront en Gambie pour apporter leur contribution à la lutte contre la Covid-19. Les experts sénégalais seront en Gambie pour améliorer les sites de traitement » car, indique le Directeur du COUS, « nous avons noté, et eux-mêmes l’ont souligné, qu’il y a un nombre important d’agents de santé infectés ».

« Nous avons constaté, lors de cette visite, quelques difficultés.  Nous pouvons appuyer nos collègues gambiens dans la stratégie de coordination. Il est également ressorti des échanges que la Gambie a besoin d’un appui en ressources humaines parce que ne disposant pas de spécialistes. Les praticiens gambiens ont exprimé le besoin d’avoir des spécialistes. Et nous allons leur apporter un appui en termes de médecins anesthésistes et de spécialistes en maladies infectieuses. Nous allons leur envoyer aussi du personnel technique, comme des ingénieurs en génie civil, des spécialistes en circuit d’oxygène, parce qu’ils sont en train de mettre en place un certain nombre de sites de prise en charge et auront besoin de ressources humaines. Il y a également une nécessité de les soutenir pour tout ce qui concerne le volet laboratoire. Avec l’Institut Pasteur de Dakar, les discussions sont en cours pour voir comment les soutenir. Cela aidera à augmenter leur capacité de dépistage. Il est donc important de revoir le circuit dans les centres de prise en charge », explique Docteur BOUSSO.

 

Après la Guinée-Bissau qui a reçu trois ambulances médicalisées, c’est au tour de la Gambie d’être appuyée par le Sénégal qui a pourtant du mal à freiner la propagation du coronavirus.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 437

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *