Categories LutteSport

Dr Alioune SARR : on peut désigner «Tigre des arènes» ou «Caïman des arènes» mais y a pas de « roi des arènes»

En marge de l’atelier régional d’évaluation des actions de promotion de la lutte africaine qui se tient à Dakar, le président du Comité national de gestion de la lutte (Cng), Docteur Alioune Sarr, a précisé que c’est le concept de «Roi des arènes» que sa structure n’accepte pas. Il est aussi revenu sur les coups K-O qui commencent à ternir l’image de l’arène sénégalaise.

Dimanche dernier, après la victoire de Modou Lô face à Eumeu Sène et son intronisation comme nouveau «Roi des arènes», la polémique a aussitôt refait surface sur cette distinction. Modou Lô «roi des arènes» ? Le Cng s’en moque. Pire, il ne le reconnaît pas. En effet, contrairement aux amateurs, supporters et la presse qui considèrent le lutteur parcellois comme tel, le Comité nation de gestion de la lutte (Cng) s’en démarque. Son président, Dr Alioune Sarr explique le pourquoi. «L’avènement de la nouvelle formule «Roi des arènes» concoctée par la presse et les promoteurs, le Cng s’était démarqué, depuis longtemps, par rapport à la démarche», a-t-il réfuté. Nous pensons que, s’empresse-t-il d’argumenter, «dans ce type de sport individuel, il faudrait forcément des structures dirigeantes pour dégager les critères de sélection pour aboutir à un couronnement. Ce qu’on appelle, ici, le «Roi des arènes», il y a plus de dix ans, j’avais dit au premier promoteur de notre ère moderne qui l’avait désigné, et si un autre promoteur désignait le «Tigre des arènes», ou autre le «Caïman des arènes», ça allait faire désordre. Et je dis et le répète, le seul «Roi» qui a été reconnu par le Comité qui nous a précédés, c’était à la suite des combats où 4 lutteurs s’étaient dégagés. Ces 4 avaient fait un tournoi et Manga II, après deux éditions, était devenu «Roi des arènes» avec des critères de présence dans l’arène pour venir faire des «bakk» (chorégraphies) et de remettre régulièrement sa couronne en jeu», a clarifié le Dr Alioune Sarr.

Le patron du Cng s’empresse de préciser qu’il n’y a rien de personnel dans cette logique. «C’est le concept que le Cng n’accepte pas. Ce n’est pas par rapport à Modou Lô, Eumeu Sène ou qui que ce soit».

 

 

 

 

 

 

Adama COLY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *