Categories ActualitésInternational

Drame de l’émigration : 2 985 migrants décédés en onze mois

Les migrants continuent de périr en Méditerranée. Seulement, une baisse a été notée, selon l’Organisation internationale pour les migrations (Oim), si l’on compare les chiffres de cette année avec ceux de 2016 à la même période.

Dans un document rendu public, cet organisme des Nations-Unies, chargé des migrations, estime à 2 985 le nombre de décès de janvier à novembre 2017 contre 4 713 en 2016.

Le décès des migrants en Méditerranée est toujours une réalité alors que le débat sur l’esclavage continue d’enrager plusieurs leaders africains. Même si une baisse a été constatée, l’Or­ga­nisation internationale pour les migrations (Oim) estime au 19 novembre 2017, le nombre de migrants décédés au cours de ce voyage à 2 985. Par rapport à la même période en 2016, on constate qu’il y a une baisse car le nombre de décès était estimé à 4 713. Dans un communiqué, l’Oim informe que «160 067 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer». Cet organisme des Nations-Unies, qui s’occupe des migrations, souligne qu’environ «75% sont arrivés en Italie et le reste est réparti entre la Grèce, Chypre et l’Espagne». Comparant les chiffres de l’année dernière à la même date avec ceux de cette année, l’Oim renseigne qu’ils étaient «345 544 migrants à travers la région». De même, l’Oim informe également que «d’après les chiffres communiqués lundi 20 novembre par le ministère italien de l’Intérieur, 114 606 migrants sont arrivés par la mer en Italie cette année, soit près de 32 pour cent de moins qu’à la même date en 2016». Si la tendance est à la baisse concernant l’Italie, ce n’est pas le cas pour l’Espagne. D’après Ana Dodevska, représentante de l’organisation en Espagne, «quelque 18 818 arrivées ont été recensées dans le pays au 19 novembre, une augmentation de plus de 1 000 migrants depuis le dernier rapport de l’Oim vendredi (17/11)». «Pendant le week-end, une centaine de petits bateaux ont été rapportés dans les médias espagnols, tandis que des centaines de migrants ont été secourus et amenés à terre. D’après le Projet de l’Oim sur les migrants disparus (Mmp), dans la Méditerranée occidentale, trois migrants ont péri lorsque leur bateau a chaviré dans les eaux près de l’enclave espagnole de Ceuta en Afrique du Nord. Le bateau transportait 24 personnes. Au moins 21 rescapés, dont deux femmes et cinq enfants, ont réussi à atteindre la côte», a-t-on expliqué. Il est aussi souligné qu’à travers le monde, 5 066 décès de migrants ont été recensés en 2017. «En plus des trois noyades dans la méditerranée occidentale pendant le week-end, le Mmp a enregistré des décès en Asie du Sud et le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique», a-t-on déclaré. Jetant ainsi un regard sur le nombre de migrants ou réfugiés décédés dans les autres régions entre le 1er janvier et le 19 novembre 2017, l’Oim renseigne, à travers un tableau, qu’il y en a eu 84 en Europe contre 50 l’année dernière à la même période. Au Moyen Orient, le nombre est estimé à 95 contre 104 en 2016. Le nombre de migrants ou de réfugiés morts en Afrique du Nord cette année est estimé à 467 contre 1 261 en 2016. S’agissant de la Corne de l’Afrique, le nombre de décès enregistré à atteint 170 contre 190 à la même date l’année dernière. Si le nombre de migrants ou de réfugiés décédés dans les autres régions a connu une baisse, par rapport à 2016, ce n’est pas le cas en Afrique subsaharienne où le chiffre est estimé à 387 contre 75 l’année dernière. Au total, du 1er janvier au 19 novembre, il a été enregistré 5066 décès de migrants à travers le monde contre 7161 en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *