Categories Foot ballSport

Encore écarté de la tanière : le cas Kara

Entre le capitaine de la «Génération 2002» et Serigne Modou Kara Mbodj, le malaise semble plus profond. Comment comprendre une pré-liste de 25 joueurs sans le défenseur central d’Anderlecht ?

Auparavant, Aliou Cissé expliquait sa mise à l’écart par sa méforme. Aujourd’hui, le joueur s’est redonné une santé fer en Belgique. Confirmant ainsi les attentes d’Andy Najar. «On n’est pas habitué à la course aux Play-Offs. Le retour de Kara est, en cela, clairement une bonne nouvelle. Il apporte son expérience. Sur le terrain, il est aussi très utile. Ça fait du bien d’avoir un leader de sa trempe dans le groupe, ça manquait», avait déclaré le latéral droit hondurien du Rsc Anderlecht, sur walfoot.be, en janvier. Avec l’apport de Kara, les Mauves ont su se qualifier pour les play-offs. Le défenseur formé à Diambars avait même été élu dans le onze type des play-offs en Jupiler Pro League. Jadis capitaine des «Lions», le joueur passé par Genk et Fc Nantes va prendre son mal en patience. « Kara a été un élément important de cette équipe nationale. Mais ces performances remontent à une année suite à sa blessure au genou. Mais les absences nous ont permis d’essayer d’autres joueurs et Salif Sané s’est imposé à ce poste auprès de Kalidou Koulibaly. Il y a aussi Cheikhou Kouyaté et Pape Abou Cissé qui sont de bons défenseurs. Ils sont compétitifs depuis le début de la saison et ils méritent leur sélection », , a déclaré Aliou Cissé. qui semble ne pas convaincre a vu des réactions.

 

 

 

 

 

Adama COLY et M. N. SONKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *