Éric Zemmour échoue à faire interdire «Closer» qui annonce la grossesse de sa conseillère

Les avocats du polémiste Éric Zemmour ont assigné la société éditrice de « Closer » devant le tribunal judiciaire de Paris pour empêcher la sortie du nouveau numéro du journal vendredi, d’après « Le Point ». Le magazine people avance en une qu’Éric Zemmour deviendrait papa en 2022, peu après l’élection présidentielle.

« Il va être papa en 2022 ! » Voilà le titre de la Une du journal Closer vendredi qui ne réjouit pas vraiment le polémiste Éric Zemmour. Ses avocats ont assigné la société éditrice du journal devant le tribunal judicaire de Paris, selon l’hebdomadaire Le Point, pour tenter d’empêcher la sortie de ce nouveau numéro. En vain. Le magazine people avance que la conseillère du polémiste, Sarah Knafo, présentée comme sa compagne, attendrait un enfant pour mai 2022, peu après l’élection présidentielle.

Le droit fondamental à la vie privée retoqué

Pour faire interdire la parution de ce numéro, les avocats d’Éric Zemmour ont plaidé le droit fondamental à l’intimité de la vie privée. Mais d’après Le Parisien, cela n’a pas convaincu la justice. La demande a effectivement été jugée irrecevable car les avocats n’ont pas pu prouver avant la parution du journal que Closer allait vraiment sortir ces révélations.

Le magazine est donc bien en kiosque vendredi, au grand dam du polémiste. Toujours selon Le Parisien, la conseillère d’Éric Zemmour, Sarah Knafo, pourrait attaquer Closer pour atteinte à la vie privée.

 

 

 

 

 

 

Europe1

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*