ActualitésSociété

Les étudiants de l’UGB apportent leur soutien à leurs camarades de Bambey

La grève qui a éclaté à l’Université Alioune DIOP de Bambey a incité le recteur à réquisitionner des éléments du Groupement Mobile d’Intervention (GMI) pour, selon lui, rétablir l’ordre dans le campus et permettre aux étudiants de passer leurs examens dans la paix.

Une décision qui a, naturellement, suscité des affrontements entre forces de l’ordre et  étudiants. S’insurgeant contre cette levée des franchises universitaires, les étudiants de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint Louis se sont fendus d’un communiqué pour dénoncer l’attitude des autorités académiques.

« L’introduction des forces de l’ordre au sein du temple du savoir est une violation flagrante des franchises universitaires. La CESL manifeste tout son soutien à toute la communauté estudiantine de Bambey et appelle les autorités à prendre toutes leurs responsabilités pour résoudre définitivement ce problème. Enfin la CESL exige sans conditions ni délai, le retrait immédiat des forces de l’ordre des campus de l’UADB, de la levée des sanctions prononcées à l’endroit des représentants de l’UADB, du rétablissement de la coordination des étudiants de Bambey et l’élucidation du décès par intoxication alimentaire de leur camarade Alioune Badara NDIAYE », la Coordination des Etudiants de Saint Louis (CESL).

 

Selon des informations, 700 éléments du GMI ont été réquisitionnés ce 13 décembre par les autorités pour dissuader les étudiants de toute initiative.

 

 

 

 

WALFNet

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 363

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *