Categories ActualitésSociété

Exploitation clandestine de ressources à Kédougou : 15 Chinois arrêtés

Quinze exploitants chinois et 5 Sénégalais sont arrêtés par la gendarmerie de Kédougou, pour exploitation clandestine de ressources minières. Parmi les suspects figurent 15 Chinois et 5 Sénégalais dont : 1 Lieutenant-colonel et son adjoint, 1 Capitaine des parcs nationaux, le Maire de Nenefesha et le Chef du Service régional des mines de Kédougou.

La Direction des parcs nationaux est secouée par un scandale qui risque d’entacher sa réputation. En effet, de gros bonnets appartenant à ce corps paramilitaire sont tombés dans les filets de la compagnie de Gendarmerie de Kédougou. Ils sont soupçonnés d’exploitation clandestine de ressources minières, dans le parc de Niokolo Koba, placé patrimoine mondial. Selon nos informations, c’est un vaste réseau de trafiquants qui est démantelé par les hommes en uniforme qui ont mis en branle une technique pointue pour alpaguer les auteurs présumés de ce scandale à grande échelle. Au banc des accusés, plusieurs suspects sont arrêtés par les gendarmes dont : 15 exploitants chinois et 5 Sénégalais parmi lesquels le Lieutenant-colonel Mamare Fall et son adjoint, le Capitaine Marone, le Maire de Nenefesha dans le Bandafassi ainsi que le chef du Service régional des mines de Kédougou.

Poursuivis, entre autres, pour «association de malfaiteurs », ils seront été déférés au parquet de Kédougou, ce mardi 04 juin 2019, en attendant que le procureur de la République décide de leur sort. Ils sont également poursuivis pour infraction aux lois sur l’environnement, pour avoir pollué la Falémé et l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs), au niveau du parc sans aucun document valable et sans aucune autorisation préalable.

D’autres Chinois en cavale sont activement recherchés par la gendarmerie qui continue les investigations, afin de faire la lumière sur ce deal à grande échelle qui implique des cadres de la Direction des parcs nationaux et des ressortissants étrangers qui ont longtemps pillé les ressources de la zone en toute impunité. Ce phénomène d’exploitation clandestine de ressources minières, dit-on, prend de l’ampleur dans la zone. Cela, malgré les innombrables opérations de déguerpissement organisées par le Gouverneur de région, en collaboration avec des départements de l’Etat concernés par la question : gendarmerie, pêche, service des mines, eaux et forêts, environnement…

 

 

 

 

 

 

 

 

Pape NDIAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *