Religion

Face aux hurluberlus de l’APR : Les alliés de Macky en mode spectateurs  

 Le mutisme des alliés de l’Apr face aux accusations contre certains responsables de ce parti en dit long sur la gêne qui s’est emparée d’eux. Le PS, l’AFP, le PIT etc. qui se considéraient comme les gardiens de l’orthodoxie de la bonne gouvernance font le mort.

 

Le Ps, l’Afp, le Pit, les principaux alliés du président de la République dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar, sont dans l’embarras. Ils sont dans une situation inconfortable concernant les scandales impliquant des responsables de l’Apr. Et leur mutisme suite aux révélations de Yakham Mbaye, directeur du quotidien national Le Soleil et du député Moustapha Cissé Lô en dit long sur leur position très incommode. En effet, le directeur du quotidien national Le Soleil accuse publiquement le député Moustapha Cissé Lô d’avoir reçu indûment plus de 4 000 tonnes d’engrais et de semences. Il l’accuse également d’avoir reçu plus de 400 millions de francs de l’Anpej. Auparavant, Moustapha Cissé Lô avait accusé, l’Assemblée nationale, de mafia, d’avoir fait main basse sur la distribution des engrais et des semences. Quelques temps, il a accusé le mari du ministre du Travail et responsable de l’Apr de Kaolack, Mariama Sarr, d’avoir reçu plus de quatre mille tonnes de semences d’arachide. Des accusations faites par des personnes bien placées et qui ternissent gravement l’image du Président Macky Sall et de son gouvernement. En effet, ces accusations remettent en cause le slogan de gestion «sobre et vertueuse». Mais aussi et surtout elles montrent au grand jour que c’est la mauvaise gestion et le népotisme qui sont érigés en règles de gouvernance. Et paradoxalement ces graves accusations n’ont pas ému le Ps, l’Afp, la Pit, la Ld, etc.

Toutes les personnes contactées au sein des partis alliés ont préféré donner leur langue au chat. Elles affirment qu’elles ne souhaitent pas se prononcer sur cette affaire «apéristo-apériste». Elles estiment également qu’elles ne sont pas bien placées pour en parler au «non de la solidarité de Benno Bokk Yaakaar». Même les directions des partis alliés font le mort. Promptes à jeter l’anathème sur l’opposition, elles sont devenues subitement muettes sur cette affaire. En effet, aucune formation politique n’a jusqu’à présent sorti ne serait-ce un communiqué pour dénoncer ou, à tout le moins, exiger la lumière sur cette affaire, qu’une enquête soit ouverte. Rien du tout.

 

Pourtant, à y regarder de près, cette affaire de détournement de semences, même si elle résulte d’une querelle entre les responsables de l’Apr, n’est pas une affaire de parti. Mais bien une affaire nationale, puisque c’est l’argent de l’Etat du Sénégal, des milliards de francs Cfa qui s’évaporent ainsi entre les mains des responsables du parti qui sont souvent pour la plupart des paysans du dimanche. Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, Aminata Mbengue Ndiaye, présidente du Haut conseil des collectivités locales redoutent certainement les foudres de Macky Sall. Ils craignent sans doute d’être chassés de leur institution respective si leur formation politique respective s’exprime sur cette affaire. Ainsi, on le voit les alliés muets et l’opposition se délecte de ces déballages et compte les coups. Espérons que le procureur de la République va s’autosaisir pour faire la lumière sur ces accusations très graves.

 

 

 

Charles Gaïky DIENE

 

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *