Categories ActualitésFoot ballSport

FC NAPLES : Accord démenti pour Koulibaly !

Le feuilleton Kalidou Koulibaly est très loin de connaître son épilogue. La déclaration faite par un journaliste italien annonçant qu’un accord aurait été trouvé entre Manchester United et le Fc Naples pour le transfert du natif de Saint-Dié-des-Vosges (France), a plus amplifié les débats sur le sujet. L’information aurait été toutefois démentie par un ancien dirigeant du club, a fait savoir Abdoulaye Bâr Diouf, un agent de foot en Italie.

L’homme qui a démenti cette information n’est autre que l’ancien chargé de communication de Naples, le journaliste Gianluca Viglietti. «Moi qui connais Aurelio De Laurentiis (président) et Cristiano Giuntoli (Directeur sportif de Naples), il n’y pas d’accord entre Naples et Koulibaly pour un prochain transfert», a-t-il tranché.

Abdoulaye Bâr Diouf, ce Sénégalais consultant sportif (option football) qui réside à Brescia, a également tenu à analyser la situation. «Seuls les grands joueurs, qui ne sont plus dans les plans de leurs coachs et dont les contrats se terminent en juin, quittent en janvier pour que le club y gagne quelque chose. Quand un joueur quitte en fin de contrat, son club d’origine n’y gagne rien», a-t-il explicité, avant d’ajouter : «Manchester United est en avance sur tous (les concurrents) mais Koulibaly n’est pas un joueur qui bouge en janvier».

On continuera de parler encore de l’ancien sociétaire du Racing Genk (Belgique). Le site Hammers.news avait révélé que la rumeur de transfert vers West Ham avait provoqué une drôle de réaction. «West Ham United a été cité dans ce qui se classe sûrement comme l’une des rumeurs de transfert les plus ridicules de tous les temps… La spéculation a été largement moquée par les fans réalistes de West Ham sur les réseaux sociaux», avait-il écrit.

Le défenseur central sénégalais de 28 ans est sous contrat jusqu’en juin 2023 avec Naples. Le président Aurelio De Laurentiis avait fixé l’indemnité de transfert du vice-champion d’Afrique à 150 millions d’euros.

A. COLY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *