Categories ActualitésInternational

France : le défilé du 14-Juillet émaillé par une erreur de la Patrouille de France et la chute de 2 motards

Lors du défilé du 14-Juillet, deux motards sont entrés en collision sous les yeux d’Emmanuel Macron et de ses invités, place de la Concorde. C’était juste avant que la Patrouille de France défile avec une mauvaise couleur au-dessus des Champs-Élysées.

Ce samedi, quelques 4 290 militaires, 220 véhicules, 250 chevaux, 64 avions et 30 hélicoptères défilent sur les Champs-Elysées. Une parade extrêmement bien organisée, qui n’échappe pas à quelques couacs.

Vers 10h30, peu avant le coup d’envoi du défilé aérien, lors d’une démonstration de la garde républicaine, deux motards sont entrés en collision sous les yeux d’Emmanuel Macron. L’accident a été sans gravité, mais il a fallu quelques secondes aux deux motards pour relever leur moto et reprendre le défilé.

Petit couac lors du défilé aérien

Comme chaque année, la Patrouille de France a ouvert le défilé militaire du 14-Juillet. Les 9 Alphajet de la Patrouille de France devaient survoler l’avenue des Champs-Elysées en dessinant sur son passage le drapeau tricolore grâce à des fumigènes. Les trois avions de gauche devaient normalement diffuser du bleu, les trois du milieu du blanc et les trois de droite du rouge. Mais l’avion positionné le plus à gauche a laissé échapper des fumigènes rouges.

Sur les réseaux sociaux, certains assurent que cela était un hommage aux soldats blessés. Le chef du service d’informations et de relations publiques des armées (Sirpa), Olivier Celo, contacté par BFMTV, confirme qu’il s’agit bien d’une erreur de chargement du fumigène ou d’une erreur de pilotage.

En revanche, il y avait bien des blessés de l’armée de l’air et de l’armée de terre à bord des neuf Alphajet: un symbole de fraternité voulu par l’état-major des armées.

Plusieurs incidents se sont déjà produits lors de la cérémonie du 14-Juillet. En 2012, par exemple, un parachutiste s’était blessé en clôture du défilé aérien. A l’atterrissage, Jean-Michel Poulet avait chuté lourdement, de plusieurs mètres, à quelques pas à peine de la tribune présidentielle se faisant une fracture du tibia péroné.

 

 

Rmcbfmtv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *