Categories ActualitésInternational

Fusillade à Orlando: 50 morts et 53 blessés dans un club gay

arrm

Un assaillant a pénétré dans un club gay d’Orlando, en Floride aux Etats-Unis, avant d’ouvrir le feu au hasard avec un fusil d’assaut. Le tireur, retranché de longues heures à l’intérieur de l’établissement, a été retrouvé mort. Le FBI a décidé d’ouvrir une enquête pour « acte de terrorisme ».

L’horreur, un soir de fête. Une fusillade a fait de nombreuses victimes dans la nuit de samedi à dimanche dans un night-club gay d’Orlando, le « Pulse », aux Etats-Unis, selon la police qui a annoncé le décès de l’auteur des coups de feu.

Le maire d’Orlando, Buddy Dyer, a annoncé lors d’une conférence de presse que le bilan s’élevait à 50 morts et 53 blessés.

« Nous pouvons confirmer qu’il y a de nombreuses victimes », avait dans un premier temps indiqué la police d’Orlando sur son compte Twitter. « Il y a plusieurs morts et au moins 42 blessés transportés vers les hôpitaux », a ensuite annoncé la police locale lors d’une conférence de presse.

« Le tireur est mort »

« Le tireur à l’intérieur du club est mort », a-t-il été ajouté, dans un tweet posté environ quatre heures après la fusillade qui a éclaté vers 2 heures locales (8 heures à Paris) selon les témoins.

La fusillade a éclaté « vers 2 heures » locales, a témoigné l’un des clients de la discothèque, Ricardo Negron, interrogé par Sky News.

« Quelqu’un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés sur le sol », a-t-il raconté. « Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d’entre nous ont pu se lever et sortir en courant par derrière ».

« Des tirs non-stop »

Ce témoin dit avoir entendu « des tirs non-stop » pendant probablement moins d’une minute, mais que cela lui a paru beaucoup plus long. « Il y a certainement eu des gens blessés, ou pire », a-t-il ajouté. « Quelqu’un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés sur le sol », a-t-il raconté.

« Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d’entre nous ont pu se lever et sortir en courant par derrière ». Ce témoin dit avoir entendu « des tirs non-stop » pendant probablement moins d’une minute, mais que cela lui a paru beaucoup plus long.

« Tout le monde sort du Pulse et continue à courir », a communiqué la discothèque par le biais de Facebook à 2h09 du matin, heure locale, soit 8h09 en France. Selon plusieurs témoignages, le club n’était pas loin de son affluence maximale quand l’attaque a débuté.

Prise d’otages et une explosion « contrôlée » de la police

Peu avant d’annoncer la mort du tireur à l’intérieur du Pulse, situé dans le centre d’Orlando, la police avait indiqué avoir procédé à une « explosion contrôlée » devant le club, sans plus de détails.

Les troupes d’élite du SWAT sont entrées dans la discothèque pour secourir des personnes retenues en otages dans un night-club d’Orlando. « Cela a tourné en prise d’otage », a déclaré le chef de la police John Mina.

« Vers 5 heures (11 heures en France) ce matin, la décision a été prise de secourir les otages qui étaient à l’intérieur ».

L’explosion aurait alors servi à distraire l’assaillant, et permettre aux forces de l’ordre de le neutraliser.

Les hôpitaux débordés

Très vite, la centre médical régional d’Orlando (Orlando Regional Medical Center), non loin du « Pulse Orlando », a été pris submergé par  par les ambulances et l’arrivée de blessés. Une très forte présence policière encadre le quartier.

24 heures après l’assassinat de Christina Grimmie

Cette nouvelle fusillade intervient à peine 24 heures après l’assassinat, toujours à Orlando, de la jeune chanteuse Christina Grimmie, abattue par balles au sortir d’un concert lors d’une séance d’autographes.

 

Par Jérémy Maccaud, avec AFP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *