Categories Santé

Gestion de la crise sanitaire : Cafouillage au sommet

Le gouvernement semble avoir perdu de sa sérénité dans la gestion de la pandémie. En effet, alors qu’ils ont les pleins pouvoirs depuis le vote de la loi d’habilitation, le président de la République et son Gouvernement cafouillent.Ils prennent des décisions qu’ils remettent en cause le lendemain. Le 24 avril dernier, Moustapha Diop, le ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes Industries, avait pris un arrêté pour rendre obligatoire la certification de conformité des masques barrières à la marque nationale de conformité «NS-Qualité Sénégal». Ce qui avait soulevé l’ire de nombreux Sénégalais et surtout des professionnels de la mode qui avaient exigé l’abrogation de cet arrêté. Deux jours après, le Gouvernement fait un rattrapage en catastrophe en revenant sur cet arrêté. Le Gouvernement a également sa revue sa copie s’agissant des jours et des heures d’ouverture et de fermeture des marchés traditionnels. En effet, dans un premier temps, l’autorité administrative avait autorisé l’ouverture des commerces et activités non alimentaires les mardis et jeudis. Vendredi dernier, sous la pression des commerçants, il a pris un autre décret pour ajouter le samedi. Ainsi les commerces et activités non alimentaires ont désormais trois jours ouvrables.

Le Gouvernement a aussi décidé de transférer aux collectivités territoriales «ruinées» par l’acte 3  de la décentralisation, la désinfection des établissements scolaires, leur dotation en masques, gels hydro alcooliques, thermo flash et de dispositif de lavage des mains. Mais le plus grand flop du gouvernement reste sans doute la fermeture partielle des lieux de culte musulmans les vendredis. Une «ségrégation» qui a poussé le khalife général de Léona Niassène à défier l’Etat et à ouvrir sa mosquée vendredi dernier. «Il est temps de sortir de ce cafouillage gouvernemental. Tourner en rond tout en prenant des décisions contradictoires risque de nous installer dans un tournis infernal, préjudiciable à notre économie et à notre paix sociale», affirme Thierno Bocoum. Macky Sall, va s’adresser à la Nation, mardi 12 mai à 20 heures, pour évoquer la situation et la gestion de la pandémie de Covid-19 au Sénégal, a annoncé la Radiotélévision sénégalaise publique. La télévision publique sénégalaise indique que «d’importantes décisions ont été prises ce samedi lors de la réunion du comité national de gestion de l’épidémie».

 

 

 

 

 

Charles Gaïky DIENE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *