Categories Politique

Gestion de deniers publics : Le Forum civil veut «fouiller» Marième FAYE SALL

Le coordinateur du Forum civil Birahime Seck  déplore le fait que les organes de contrôle de l’Etat ne vérifient pas la gestion de certaines structures qui disposent de l’argent public. Il veut qu’on fouille aussi la Fondation «servir le Sénégal» tout comme les juridictions comme le Conseil constitutionnel, la Cour suprême et la Cour d’appel. Par ailleurs, Birahime Seck soupçonne l’Etat de vendre le foncier de l’hôtel King Fahad Palace.

Le Coordonnateur du Forum civil ne veut pas que les organes de contrôle de l’Etat se limitent seulement à fouiller dans la gestion des ministres, directeurs généraux et aux autres personnes  qui gèrent des structures de l’Etat. Birahime Seck veut que ces organes aillent plus loin. Autrement dit, il réclame l’audit de la Fondation «Servir le Sénégal» de la première Dame Marième Faye et certaines juridictions qui collectent de l’argent public. Il l’a fait savoir, hier, lors de l’émission Grand Jury de la Rfm. «Il faut auditer cette structure qui récolte de l’argent au nom du peuple sénégalais et de la générosité publique», a estimé M. Seck. D’après lui, «personne ne peut renseigner sur l’origine des ressources de la Fondation ‘Servir le Sénégal’. Aussi, pour des soucis de transparence, ses donateurs et son le patrimoine doivent être connus».

Poursuivant son argumentaire,  Birahime Seck affirme qu’il «faut non seulement aller regarder la gestion administrative et financière de la Fondation ‘Servir le Sénégal’, comme il faut également aller regarder aussi la gestion administrative et financière du Conseil constitutionnel, de la Cour suprême, des Cours comme la Cour d’Appel de Dakar à qui on donne beaucoup d’argent en période électorale». A l’en croire, il n’y a pas une seule administration au Sénégal qui échappe au contrôle de l’Ige. Qu’elle soit de l’armée, de la gendarmerie, ou encore du civil. Néanmoins, souligne-t-il, avec la disparition des Fondations au gré des régimes, Birahime Seck considère que l’article 6 de l’Inspection générale d’Etat donne la possibilité donc, à celle-ci, de vérifier tous les organismes qui récoltent de l’argent au nom de la générosité publique. « Il est tout à fait logique que cette dite Fondation fasse objet de vérification à l’instar de certains organismes comme la direction générale de la Francophonie, la direction générale au pèlerinage entre autres». Le coordonnateur du Forum civil souligne aussi que le contrôle ne doit pas donc être fixé sur «un groupe d’institutions et d’organismes précis au détriment d’un autre». Elle doit être générale, transparente et avec un suivi conséquent.

A rappeler que la Fondation de la première Dame est d’utilité publique de droit sénégalais et elle est régie par la loi n°95-11du 7 avril 1995 et un décret d’application décret 95-415 du 15 mai 1995.  Elle est également soumise au contrôle du ministère en charge des Finances, en vue de la sauvegarde de l’intérêt général et de la légalité.

Par ailleurs, le Coordonnateur du Forum civil a évoqué le problème du foncier au Sénégal. Et il a fait une grosse révélation sur l’espace qu’occupe l’hôtel King Fahd. En effet, il soupçonne l’État de vendre le foncier. Il fonde son argumentaire sur le fait que plusieurs compagnies aériennes (Air France, Kenya Airways, Emirates, Air Algérie…) ont quitté l’hôtel. «Tout est en train d’être fait pour faire disparaître l’hôtel et vendre le foncier. Il faut un comité de gestion à King Fahd Palace, car c’est un bien public et on ne devrait pas confier la gestion de l’hôtel à une seule personne. Ce n’est pas le bien d’un privé», a-t-il révélé. Avant de poursuivre que ces compagnies n’ont plus d’abonnement à l’hôtel King Fahd Palace et que Turkish Airlines va partir s’il n’y a pas de changements. D’après toujours, Birahime Seck, les «faits sont posés par les autorités pour détruire l’hôtel qui dispose d’une assiette foncière de 35 ha».

 

 

 

 

 

Mamadou GACKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *